L’après-libération de Maarib?

L’après-libération de Maarib?

Les forces de Sanaa ont pris le contrôle de grandes parties de la province Hudaydah dans l’ouest du Yémen où les forces de la coalition saoudo-émiratie se sont retirées de plusieurs de leurs positions.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Suite au retrait soudain des forces de la coalition saoudienne de dizaines de positions dans le sud et l’est de la province de Hudaydah, les forces de Sanaa ont entrepris hier soir des opérations visant à avancer vers l’aéroport de Hudaydah, ont rapporté les sources sur le terrain ce vendredi 12 novembre.

Après avoir quitté la province de Hudaydah, les forces de la coalition saoudienne se sont déplacées vers la ville d’al-Mukha dans l’ouest de la province de Taëz, ont affirmé les sources qui suggèrent que le retrait soudain provient probablement de la décision de porter secours aux forces du gouvernement démissionnaires de Mansour Hadi et du parti Al-Islah, branche yéménite des Frères musulmans, à Maarib.

Le parti Al-Islah a recouru à la mise en place d’un certain règlement dans la capitale provinciale, Maarib, dès lors que les forces armées yéménites et les combattants d’Ansarallah se sont approchés des hauteurs de Jabal al-Balaq. Selon la chaîne d’information yéménite Al-Majd, des éléments liés au parti Al-Islah ont imposé un couvre-feu dans les quartiers du sud de Maarib situés aux portes de la ville et qui se prolongent jusqu'au carrefour du Barrage de Maarib (situé à l'ouest de la ville et derrière la partie centrale de Jabal al-Balaq).

Selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen, les forces de l’armée yéménite et les combattants d’Ansarallah ont pris le contrôle du district d’al-Manzar près de l’aéroport de Hudaydah ainsi que des villes d’al-Saleh, de Kilo 16 et du centre commercial d’Ikhwan Thabet dans l’est de Hudaydah. Ils sont également établi la sécurité dans les zones dont la coalition saoudienne s’est retirée.

Le rapport intervient alors que les médias yéménites ont annoncé que suite aux progrès significatifs des forces yéménites dans la province de Maarib, le compte à rebours pour la libération de la province avait commencé.

L'inquiétude est donc totale à Tel-Aviv au spectacle de la chute toute imminente de Maarib. D'ailleurs le journal israélien Jerusalem Post a décrit la bataille de Maarib comme « la pierre angulaire de la guerre globale contre Israël et les États-Unis ». Ansarallah n'a jamais caché son intention de vouloir en découdre avec Israël. Maarib perdue, Eilat sera moins sûre. Mais militairement parlant, les choses semblent irréversibles. Sur le terrain, les informations confirment la chute des sites et des bases les plus importants aux alentours de la ville de Maarib, par des forces de Sanaa, et montrent que l'armée et Ansarallah ont réussi au cours des derniers jours à libérer le camp d’Umm Rish.

Dans le but de ramener au pouvoir un gouvernement fantoche, l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition arabe soutenue par les Etats-Unis, a lancé en mars 2015 une campagne militaire contre le Yémen et a imposé un blocus terrestre, maritime et aérien au pays.

Sans atteindre aucun de ses objectifs, la campagne militaire saoudienne n’a eu d’autres résultats que la destruction des infrastructures du Yémen mais aussi la mort le déplacement de millions de civils yéménites.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE