Kazakhstan: la guerre, finie?

Kazakhstan: la guerre, finie?

Au Kazakhstan, des terroristes qui tentent de s'emparer du pouvoir ont essayé au moins une fois d'attaquer le mystérieux bio-laboratoire américain près d'Almaty.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les terroristes ont été empêchés par le fait que, selon certaines sources, il y avait des scientifiques américains et, peut-être, des mercenaires embauchés sur le site.

Comme le rapporte, le site web militaire russe, Avia.pro, certains équipements, matériaux scientifiques et militaires du laboratoire ont disparu.

Il est rapporté que tout cela aurait pu être évacué discrètement et emmené dans un endroit inconnu.

Le correspondant militaire de la Komsomolskaïa Pravda Alexander Kots, confirme que le laboratoire biologique au Kazakhstan a fait l’objet d’une attaque.

Cependant, selon lui, les terroristes n'ont pas pu entrer dans les locaux du laboratoire ultra-sécurisé. Néanmoins, presque tout le personnel aurait été évacué du laboratoire.

Selon des on-dit, l'armée russe s'était vue refuser la prise en charge de la protection de cette importante installation et ce, en dépit de l’insistance des Russes.

L'OTSC achève sa mission de maintien de la paix au Kazakhstan

Le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev a annoncé la fin de la mission des forces de maintien de la paix sous le commandement de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et la levée de l'état d'urgence dans trois régions du Kazakhstan.

Lors d’un tête-à-tête le mercredi 12 janvier avec le secrétaire général de l'OTSC, Stanislav Zas, Tokaïev a remercié le commandement du contingent pour le travail accompli durant les manifestations.

« La présence même du contingent de maintien de la paix de l'OTSC au Kazakhstan, y compris à Almaty, a joué un rôle très important pour stabiliser la situation dans notre pays. Bien sûr, cela a été d'une grande importance psychologique pour repousser l'agression des terroristes et des bandits. La mission a été largement réussie », a-t-il ajouté.

« La mission de maintien de la paix de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et l'opération antiterroriste des forces de l'ordre kazakhes sont maintenant terminées au Kazakhstan », a déclaré jeudi à Interfax le secrétaire général de l'OTSC, Stanislav Zas.

« Le retrait des forces de maintien de la paix collectives de l'OTSC a déjà commencé aujourd'hui, le 13 janvier, et se poursuivra pendant dix jours. La mission de maintien de la paix de l'OTSC au Kazakhstan est maintenant terminée. Il s'agit d'une position commune de la direction politique des membres de l'OTSC États, du commandement militaire des forces de maintien de la paix collectives de l'OTSC et des forces armées kazakhes », a déclaré Zas.

« L'opération antiterroriste menée par les forces de l'ordre kazakhes a également pris fin. Les terroristes ont été vaincus. Ceux qui restent tentent d'échapper à la justice, de se cacher. Par conséquent, les forces de l'ordre kazakhes nettoient activement les zones et arrêtent les participants présumés aux troubles et à la conspiration du coup d'État », a déclaré Zas. « C'est une prérogative exclusive du ministère kazakh de l'Intérieur, de la Garde nationale et des services de sécurité, et c'est bien le travail qu'ils accomplissent ».

« Et les casques bleus de l'OTSC rentrent chez eux une fois leur mission terminée avec succès. Les premiers vols devraient partir le 13 janvier », a déclaré Zas.

L'abolition de la loi martiale est mise en œuvre à l’Ouest et au Nord du Kazakhstan ainsi que dans la région Pavlodarsk.

Les forces de l'OTSC sont constituées d'unités militaires de Russie, de Biélorussie, d'Arménie, du Tadjikistan et du Kirghizistan.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE