Israël: "les missiles enterreront les F-16"

Israël:

Les États-Unis et Israël craignent la puissance de missile du trio Iran-Russie-Chine, le lancement des roquettes capables de frapper des satellites dans l’espace et la prise pour cible du drone américain de dernier cri par le CGRI en sont la preuve.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les experts militaires chinois publient parfois des rapports et des analyses montrant que la suprématie américaine dans le domaine des avions de combat est en train de prendre fin, et ce, en raison de la supériorité de la Russie dans deux aspects à cet égard : premièrement, la cinquième génération d'avions de combat américains, en particulier le F-35, a de nombreux inconvénients techniques et n'a pas réussi à maintenir sa supériorité sur les chasseurs russes tels que le Sukhoi 35 et le Sukhoi 57 qui ont le dessus. Deuxièmement, au cours des 20 dernières années, les institutions militaires russes ont développé des systèmes de défense aérienne tels que le S-400 et le S-500 qui sont capables d’intercepter la plupart des chasseurs américains et de les abattre, a écrit le journal Rai al-Youm.

D’ailleurs, les études effectuées en Occident suggèrent que les États-Unis ont besoin de 20 ans et de milliards de dollars pour développer une nouvelle génération d’avions de combat tandis que la Russie est en mesure de développer son arsenal de missiles en un délai plus court et avec un coût considérablement moins important ; la tendance amoindrie d’un grand nombre de pays à faire l’acquisition des avions de combat américains reflète également les défauts de ces derniers.

Il fut un temps où les avions de combat américains de quatrième génération, tels que les F-16 et F-15, étaient capables d’achever les guerres au Moyen-Orient en quelques jours seulement. Or, maintenant, la donne a changé en raison de l'intérêt généralisé pour l'achat d'avions Sukhoi russes modernes et de systèmes de missiles S-400 et S-500 capables d'intercepter et d’abattre des avions de combat à 500 kilomètres du sol, note le journal.

La Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran dominent désormais l'industrie militaire. Vraisemblablement, le lancement réussi des roquettes capables de frapper des satellites dans l’espace mais aussi la prise pour cible du drone américain Global Hawk par les forces aérospatiales du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) à une altitude de plus de 20 kilomètres dans le détroit d'Hormuz, sont les plus grandes réalisations qui ont choqué Israël et les États-Unis, a fait noter Rai al-Youm.

S’y ajoutent les systèmes de missiles avancés, en particulier la nouvelle version développée par la Chine et la Russie, qui sont 10 fois plus rapides que la vitesse du son et qui constituent une avancée majeure dans le contrôle de l'espace promettant la fin de la supériorité militaire américaine ; d’où un changement majeur dans les rapports de force en faveur de la Chine et de la Russie et les préoccupations des États-Unis et d'Israël qui méritent une analyse approfondie.

L'insistance des États-Unis et des pays européens à inclure le programme de missiles de l'Iran à l'ordre du jour des pourparlers nucléaires de Vienne exprime à son tour l’inquiétude de l’axe USA-Israël. La résistance dont l’Iran a fait preuve face aux pressions maximales et sa capacité à limiter les négociations à la levée des sanctions illégales des États-Unis et à l’indemnisation des préjudices subis sont signe de l’une des défaites les plus marquantes jamais infligées à Washington et à Tel-Aviv.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE