Israël : le coup préventif algérien?

Israël : le coup préventif algérien?

Analyses de la rédaction :

  • Algérie

-Israël/Algérie : la riposte militaire! 

Cette réponse « militaire » algérienne à l’occupation militaire de plus en plus criante du Maroc par une entité sioniste qui, totalement aux abois au Moyen-Orient et dont le PM vient de déclarer carrément forfait ce mardi 23 novembre quand il a affirmé à l’université de Reichman qu’ « Israël s’est laissé encercler avec des missiles alors que les Iraniens  étaient assis en toute sécurité à Téhéran » et que «  les Iraniens ont encerclé Israël avec des missiles alors qu’ils étaient assis en toute sécurité à Téhéran » et qu’ « Ils nous harcèlent à distance, nous vident de notre énergie et nous font du mal. …Nous luttons avec des intermédiaires, c’est une dépense d’énergie continue alors que nous sommes des jouets entre leurs mains. » et bien cette riposte militaire, si nécessaire si urgente, puisque l’entité sioniste en est déjà à un stade d’occupation fort avancé, qu’elle tue à coup de drones militaires et civils au Sahara occidental, s’est mis à y fouiner le nez à la recherche du pétrole ou milieux à occulter ses activités derrières des travaux d’exploitation pétrolière, quitte même à annoncer sans honte ni ambages l’imminente création de sa première base aérienne à Nador, à deux pas du nord de l’Algérie, et tout ceci, plus le déploiement massif de Dôme de fer à quoi s’ajoutera bientôt des Patriot qui devraient, suivant les calculs US/Israël, descendre l’excellente flotte aérienne algérienne, et bien cette riposte pourrait ne pas avoir une nature prévisible de façon à bien surprendre les israéliens.

Ce martin Sur France 24 Gantz, fraîchement arrivé à l’aéroport de Gaza et qui avait le culot de s’exprimer en hébreu n’avait franchement pas l’air d’un chef de guerre, lui qui tremble désormais à l’idée d’avoir à faire face aux drones non pas du Hezbollah ni même de Gaza mais bien de la Cisjordanie. Or cette fatigue, ce désemparement qui existent à tous les niveaux de l’appareil israélien et qui est dû aux revers consécutifs qu’a subit Israël face à la Résistance est un excellent allié pour l’Algérie. Ce n’est pas de gaieté de cœur que l’entité débarque au Maghreb, c’est sa mission et elle est bien trop faible pour être à la hauteur. Au Maroc où une majorité de la population pro-Palestine, certes réprimée mais courageuse s’apprête à organiser des manifs anti Israël, l’Algérie pourrait trouver ses premiers alliés : ces Marocains antisionistes prêts à prendre pour cible les intérêts directs d’Israël. Car une base israélienne et là on renvoie à l’exemple de Gaza et du Hezbollah est par nature bourré de failles « sécuritaires » et donc passibles d’infiltration. Aussi et avant même que les Sionistes trouvent l’occasion de multiplier les frappes contre le Sahara et au-delà contre les sites énergétiques de l’Algérie puisque c’est là leur ultime mission, autant les devancer et engager une bataille asymétrique préventive avec en toile de fond le ciblage de leurs intérêts. Mais ceci est un premier niveau de riposte : il y a des niveau supérieur qui pourraient viser les parrains américains d’Israël, vrais tireur de ficelles dans toute cette histoire puisque jaloux de l’indépendance algérienne et son penchant historique pour l’Est. La presse atlantiste a fait état ces dernières heures des appels précipités de Biden au président Xi de ses supplications pour que la Chine ponctionne dans ses réserves stratégiques de pétrole et évite de la sorte une montée des cours qui est sur le point de faire imploser l’Amérique.

Et bien avec la Russie qui vient tout juste de mener 5 jours d’exercices navals en Méditerranée avec l’Algérie et qui est en ce moment en pré-phase du conflit nucléaire avec les Yankée et qui exprime sa colère hypersonique en ciblant des satellites en orbite basse, et bien avec la Russie il est parfaitement possible d’organiser un levier de pression de nature pétro-gazière et tourber la vis au « Big Brother ». Reste que les Russes sont des super-puissants et ont leurs propres calculs, surtout quand ils ont en face l’axe US/OTAN. Et bien alors il se pourrait que les richesses pétro-gazières algériennes se transforment autrement en une arme anti Israël en intégrant par exemple le corridor maritime anti sanction US auquel prennent part l’Iran, la Syrie, le Liban, mais aussi l’Iran. Après tout, une bonne partie de ce corridor traverse la Méditerranée et entre Est et Ouest méditerranéen, des distances sont bel et bien abordables.  Une Opep inter-résistance plus la Russie est ce qu’il y a de plus « effrayant » pour une Amérique qui quémande désormais un peu de gaz par ici, un peu de pétrole par là et qui se targuait il y a encore peu d’être en mesure d’éliminer l’Algérie du marché à l’aide de son pétrole de schiste.. Dérailleurs, les Américains sont bien présents sur le marché du pétrole algérien, mangeant à tous les râteliers, tirant dans le dos de l’Algérie et bénéficiant de son pétrole… Tout ceci pour dire que les dés ne sont pas encore jetés et que Gantz au Sahara occidental,  ce n’est peut-être pas une très bonne idée. Les Français pour avoir plaisanté avec la sécurité algérienne, ont eu à en payer le prix au Sahel et à l’heure qu’il est, ils en mordent mille fois les doigts… les Américains pourraient eux aussi le regretter… quant aux Sionistes, au point où ils en sont, cela dépasse le stade de regret ; c’est une question de la vie et de la mort : l’entité meurt au Moyen-Orient. C’est au Maghreb désormais qu’elle cherche un moyen de survie. Et qui sait que ce ne sera pas sa fin ultime.

- Barkhane refoulé du ciel algérien 

Ce samedi 20 novembre, les autorités algériennes ont refusé d’accorder une autorisation de survol à un avion militaire spécial français qui évacuait depuis le Mali vers la France un soldat gravement blessé, a pu apprendre Algérie Part au cours de ses investigations.  

Cette autorisation de survol du territoire algérien a été adressée par l’Ambassade de France à Alger à la Présidence algérienne en sollicitant une autorisation d’urgence pour permettre à un avion militaire de l’armée de l’Air française chargé de transférer vers l’Hexagone un soldat gravement blessé.

Or, la missive française est restée sans suite puisqu’aucune réponse n’a été donnée par les autorités algériennes aux hauts responsables de l’ambassade de France à Alger. Ni refus, ni accord, aucune réponse claire et précise n’a été transmise par les autorités algériennes aux diplomates français.

Le silence absolu des autorités algériennes a été perçu par les interlocuteurs français comme un « refus de coopération » infligé à la France par l’Etat algérien. Ce qui démontre que les informations propagées à propos du « dégel » des relations bilatérales entre les deux pays, des informations communiquées aux médias par certaines sources diplomatiques françaises et algériennes, sont totalement infondées et fausses. A Alger, aucune source fiable n’a voulu expliquer les tenants et aboutissants de ce mutisme adopté vis-à-vis de la demande française.

Source: Reseauinternational

  • Tunisie

- L Tunisie renvoie les USA balader..  

Le chef du département d’Etat américain, Antony J. Blinken, a appelé le président tunisien, Kaïs Saïed, lors d’un entretien téléphonique, à ce que les réformes programmées soient transparentes et avec la participation de toutes les parties, pour relever les défis politiques et socio-économiques, et répondre aux aspirations du peuple pour la poursuite de l’avancée démocratique ! Evidemment cette ingérence flagrante dans les affaires intérieurs de la Tunisie intervient après ces manifs pro Frères largement couvert par les medias mainstream et destiné à donner de la Tunisie l'image d'un Etat à feu et à sang où le président est dénie où le peuple exige le retour les Frères au Parlement et pourtant il n'en est rien.

Une semaine après cette manif, La capitale tunisienne, Tunis, a été le théâtre, ce samedi, d’une manifestation organisée par le Parti destourien libre, pour exiger la dissolution de l’Assemblée des représentants du peuple (Parlement) et l’organisation d’élections législatives anticipées. Le parti a déclaré à plusieurs reprises qu'il ne s'opposait pas aux mesures du président Kaïs Saïed, prises le 25 juillet dernier, mais appelle à la dissolution rapide du Parlement et à la tenue d'élections dans les plus brefs délais.

A vrai dire l'inquiétude des Américains qui ont réussi en 2020 de faire signer à la Tunisie un accord militaire de dix ans c'est que cet accord tout comme l'accord économique signé avec la Turquie atlantiste ne soit révoqué par le président. Surtout l’inversion de la tendance est de plus en plus perceptible. 

Comment peut-on analyser cette nouvelle ingérence américaine dans les affaires intérieurs de la Tunisie ?

Décryptage avec Imadeddin Hamrouni, expert des questions politiques.

-Tunisie – Chine : Vers l’ouverture d’une ligne aérienne directe ?

L’ambassadeur de Chine en Tunisie ZHANG Jianguo et le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat Mohamed Moez Belhassine ont évoqué la possibilité de l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre la Chine et la Tunisie.

Il s’agit des relations entre la Chine et la Tunisie. En effet, lors d’un entretien récent, les deux parties ont échangé des points de vue sur les mesures promouvant la coopération bilatérale. Et ce dans le domaine touristique. Telles que :
-La digitalisation des sites historiques et culturels pour le développement du tourisme tunisien;
-Le renforcement de la formation professionnelle dans le secteur du tourisme et de l’artisanat en Tunisie.

En mars dernier,  l’ambassadeur chinois a affirmé la volonté de son pays à développer la coopération avec la Tunisie. Notamment dans les secteurs de la santé et de l’infrastructure. Il signale l’intention de la Chine à augmenter le nombre des touristes à destination de la Tunisie. Et aussi de hisser le volume des exportations notamment de l’huile d’olive.

Source: Leconomistemaghrebin

  • Sahara

-Sahara : l’UE fait appel de l’annulation de deux accords commerciaux

L’Union européenne a fait appel vendredi 19 novembre de l’annulation de deux accords de partenariat commerciaux concernant le territoire disputé du Sahara occidental, une décision de la justice européenne qui avait constitué un revers pour le Maroc et l’UE. L’appel a été décidé lors d’une réunion des ministres du Développement des 27, selon des sources européennes.

Cette annulation en première instance des décisions du Conseil européen avait été annoncée le 29 septembre dernier par le tribunal de l’UE, à la suite d’un recours des membres du Front Polisario qui avaient alors salué « une victoire ».

Outre le Front Polisario; l’Algérie avait salué à l’époque « une victoire éclatante pour la cause légitime du peuple sahraoui ».

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114