Israël : Ashdod explose!!!

Israël : Ashdod explose!!!

À peine peu après que le chef d'état-major israélien a procédé à une purge au sein de l'armée sioniste en faisant sauter 18 d'entre eux dont plusieurs à la tête des unités spéciales, une méga explosion a secoué ce mardi la raffinerie d'Ashdod. Un missile?

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : On l'ignore vu que tous les médias sionistes sont interdits d'en parler. Au mois de mai Ashdod n'avait pas échappé aux missiles ni non plus aux drones palestiniens qui avaient visé au moins l'un des réservoirs ou une partie du pipeline transitant le port gazier sioniste. En dépit de la censure des vidéos continuent à envahir la toile mettant en scène la super explosion. Haïfa et Eilat sont ils sur la file d'attente? Possible. Qods Orientale est en ébullition et la Résistance a promis une guerre régionale si Qods est offensé. À propos du Dôme de fer d'Ashdod est en alerte mais cet après-midi il n'a rien vu venir au contraire de la DCA de Gaza qui a abattu un drone israélien. 

Les médias palestiniens ont fait part de l’abattage d’un drone israélien dans le nord de la bande de Gaza. Selon l’agence de presse palestinienne Shehab, le drone abattu était un drone de type Skylark, utilisé par l’armée d’occupation israélienne à des fins d’espionnage. Il a été trouvé dans une ferme de Beit Lahia. 

Le drone UAV Skylark est produit par la société israélienne Elbit Systems. L’Australie et la France ont signé avec le régime d’Israël des contrats d’achat de ce drone pour une valeur de 50 000 dollars.

Ce petit drone de sept kilogrammes peut être porté à dos d’homme. À l’approche de la zone d’opération, le système est déployé par ses opérateurs. Le lancement est effectué par une personne à l’aide d’un système d’élastique. En vol, le Skylark est propulsé par un moteur à hélice. Une caméra transmet en direct des images vers les opérateurs. Selon l’armée israélienne, en vol, le système est quasi indétectable. Son autonomie annoncée est de trois heures. Son plafond est de 15 000 pieds et sa portée de 20 à 40 km.

Selon une autre dépêche, un des ingénieurs faisant partie de l’équipe de conception du système de défense aérienne israélien Dôme de fer a déclaré lors d’une interview avec la chaîne Al-Jazeera que le système était « une grosse mascarade ».

Le régime sioniste prétend que le Dôme de fer est capable de contrer plus de 90 % de missiles ennemis, allégation qui est démentie par un ingénieur israélien qui a souhaité l’anonymat lors d’une émission appelée « Lalqessat Baqiat » de la chaîne de télévision Al-Jazeera. « Le Dôme de fer d’Israël est une grosse mascarade », a-t-il déclaré.

L’ingénieur israélien, qui a été licencié du groupe de travail sur le Dôme de fer, a indiqué que les premières défaillances du système se sont révélées durant la guerre du régime sioniste en 2012 contre la bande de Gaza où les missiles palestiniens se trouvaient dans leur premier stade de modernisation.

Il y a dix ans, l’imperfection et les défaillances du Dôme de fer avaient été pointées du doigt par l’expert américain Theodore Postol, qui a été le premier à émettre des doutes lors du premier test du système.

Par ailleurs, pour Abou Hamza, porte-parole des Brigades de Qods, branche militaire du Djihad islamique de la Palestine, le Dôme de fer a échoué.

Il a réitéré que les affirmations selon lesquelles le Dôme de fer bloquait 90 % des missiles de la Résistance étaient fausses.

« Ce ne sont que des mensonges pour rassurer les forces israéliennes. Le Dôme de Fer a été vaincu par des missiles de la Résistance, ceux-là mêmes qui ont atteint les profondeurs d’Israël et touché des cibles avec précision », s’est-il félicité.

En effet, des missiles tirés par les groupes de la Résistance palestinienne ont atteint les territoires occupés, en particulier Tel-Aviv, Herzliya, Netanya et Beersheba.

« Malgré la poursuite du blocus de Gaza, ces missiles ont été produits localement par les Brigades de Qods. Certains missiles n’ont pas encore été utilisés et n’ont pas été dévoilés », a indiqué Abou Hamza.

Lors de la bataille des Onze Jours de « l’Épée de Qods » en mai dernier, la Résistance a mis en œuvre une tactique différente de celle de la bataille de « Bonyan al-Marsous » (la guerre des 51 Jours en 2014). De cette façon, parfois jusqu’à 100 missiles ont été tirés sur les territoires occupés, réduisant considérablement la capacité du Dôme de Fer.

Pendant l’opération l’Épée de Qods, les groupes de résistance palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré plus de 4 000 roquettes sur la Palestine occupée, infligeant de lourdes pertes au régime sioniste.

(La vidéo ci-jointe montre l'explosion dans à la raffinerie d'Ashdod en Palestine occupée.)

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114