Islamophobie aux États-Unis : la mosquée de Virginie à nouveau vandalisée pendant le mois du Ramadan

Islamophobie aux États-Unis : la mosquée de Virginie à nouveau vandalisée pendant le mois du Ramadan

Le département de police du comté d'Henrico à Laurel, dans l'État de Virginie, enquête sur le vandalisme qui s'est produit à Glen Allen au West End Islamic Center – au milieu du mois du Ramadan.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le ramadan est un mois de jeûne, de prière, de communauté et de réflexion pour les fidèles musulmans. Le Centre islamique du West End a déclaré : « C'est avec une grande tristesse qu'en seulement six mois, le Centre islamique du West End a connu deux incidents de vandalisme.

"Nous nous sentons obligés de dénoncer ces expressions de haine", a déclaré WEIC dans un message sur Facebook. "Une attaque contre n'importe quel lieu de culte ressemble certainement à une agression contre la communauté."

Selon la police, des agents ont été appelés à la mosquée vers 16 h 45. Samedi après-midi. À leur arrivée, les agents ont parlé à un représentant qui a déclaré croire qu'un groupe de personnes était entré dans le bâtiment entre 15 h 30 et 16 h 30 samedi.

La police a déclaré que le bâtiment avait des graffitis, des fenêtres brisées, des chaises renversées et d'autres objets avaient été brisés lors du vandalisme.

"Il y a un grand trou béant - nous avions du verre sur le tapis ici, partout sur le sol", a déclaré un membre du conseil d'administration du West End Islamic Center, Perwez, décrivant les dégâts. "C'est assez traumatisant, on pourrait penser qu'un lieu de culte est un havre de paix, donc ça a été un choc pour nous, on ne s'attendait pas à ça."

Le bâtiment est neuf, selon la police, et n'a pas encore installé de caméras de sécurité sur la propriété. La police a déclaré qu'elle n'avait pas de suspects ou de pistes viables pour le moment.

« Les droits de tous les croyants sont un principe fondateur de l'Amérique. Cette attaque est incroyablement blessante. Il est difficile d'imaginer que quelqu'un veuille attaquer notre lieu de culte », a poursuivi le centre islamique dans le message Facebook. « Ce que nous savons, c'est que l'amour est plus fort que la haine, et les membres de notre mosquée se tiendront ensemble. Nous espérons que nos voisins et amis continueront à nous soutenir et à soutenir notre communauté pendant que nous adorons pendant ce mois sacré du Ramadan. »

Perwez a poursuivi en disant : « C’est la dernière chose à laquelle nous pensons – nous venons ici, essayant de nous concentrer sur notre culte et nos prières et cela a été difficile pour nos jeunes. Ils veulent savoir pourquoi ils nous haïssent, vous savez, pourquoi cela nous arrive-t-il ? »

« Nous voulons savoir ce qui motive cette haine. Nous sommes des êtres humains normaux - nous contribuons - nous vivons ici, nos enfants vont à l'école ici, nous faisons partie de la même communauté, donc s'il y a de la peur ou de la haine, ayons une conversation. »

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE