Iran/Sirik: l'ancrage russe?

Iran/Sirik: l'ancrage russe?

La Russie vient de tenir sa promesse en investissant 1,2 milliard d’euros dans le projet de la Centrale d’électricité de Sirik.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le ministre iranien de l’Énergie, Reza Ardekanian, a déclaré, dimanche 28 février, avoir reçu une garantie bancaire de 1,2 milliard d’euros de la part de la Russie, dans le cadre d’un accord déjà conclu entre les deux pays. 

« La Centrale d’électricité de Sirik sera construite dans une région du même nom, appartenant à la province de Hormozgan », a déclaré le ministre, ajoutant qu’avec une capacité de 1 400 mégawatts, la Centrale pourrait largement contribuer dans la stabilité du réseau électrique dans le sud et dans le sud-est du pays. 

À noter que le district de Sirik se situe à l’est du détroit d’Hormuz, ce qui lui offre une importance bien stratégique. En octobre 2020, le Corps des gardiens de la Révolution islamique a inauguré une base navale à Sirik. Donc, le tout récent investissement de Moscou dans le projet de Sirik pourrait également avoir une dimension militaire, d’autant plus que l’Iran et la Russie viennent d’organiser un exercice militaire conjoint dans les eaux du Sud iranien.                                 

Avec la présence des unités de surface et de vol des forces navales de l’armée de la République islamique d’Iran et du Corps des gardiens de la Révolution islamique et des unités flottantes de la Russie, l’exercice naval bilatéral de la Ceinture de sécurité maritime Iran-Russie s’est tenu la mi-février dans le nord de l’océan Indien. L’objectif était de renforcer la sécurité du commerce maritime international et la lutte contre la piraterie dans la zone.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la base navale de Sirik, le commandant du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a déclaré : « Cette base a été construite dans une région très stratégique au niveau de défense et d’assaut, au large du golfe Persique et du détroit d’Hormuz. » Le général Hossein Salami a ajouté que la base accueillerait des flottes de combat. 

Il a souligné que l’inauguration de la base « le martyr Majid Rahbar » favoriserait les opérations de combat, de reconnaissance, de défense et d’assaut dans la région du golfe Persique. 

« La base de Sirik permet un contrôle total sur la circulation des navires étrangers dans le détroit d’Hormuz, le golfe Persique et la mer d’Oman », a souligné le général Salami. 

Samedi 27 février, le commandant en chef de l’armée iranienne a évoqué les dix manœuvres organisées en une quinzaine de jours par les forces armées iraniennes pour déclarer que « si une partie commet une erreur, elle rencontrera une réponse foudroyante et ferme qui lui fera repentir ». 

Le général de brigade Abdel Rahim Moussavi a expliqué : « Nous avons organisé un exercice de drones d’envergure à Semnan avec la participation active de la Force aérienne de l’armée. Nous avons également mené une manœuvre navale, avec la participation de la Force maritime de l’armée, où le porte-hélicoptères Makran a été dévoilé. Ensuite, nous avons organisé une opération combinée impliquant la Force terrestre de l’armée sur les côtes du sud et du sud-est du pays et un deuxième exercice naval conjoint irano-russe a été récemment organisé. »

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib