Iran: l'US Air Force, assommée!

La défense aérienne iranienne a attaqué le drone d'attaque américaine MQ-9 Reaper près de ses frontières, a rapporté l’agence de presse russe Avia.pro.


Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon ce rapport, l'Iran a tenté d'abattre le drone d'attaque américaine MQ-9 Reaper au-dessus du détroit d'Hormuz.

Une autre provocation de l'armée américaine avec une tentative d'invasion de l'espace aérien iranien a failli se solder par faire subir aux États-Unis la perte d’un autre drone.

Selon les données présentées, le drone, qui a tenté d'entrer dans l'espace aérien de l'Iran sans se faire remarquer, n'a pas pu accomplir sa mission, car le système de défense aérienne de la République islamique, qui est efficace, a pu effrayer le drone en tirant et en faisant exploser un missile guidé anti-aérien, juste à côté de lui.

Comme il ressort des informations présentées par l'édition iranienne de Nour News, le drone a tenté par tous les moyens possibles de violer l'espace aérien iranien, à la suite de quoi un feu d'avertissement a été ouvert sur lui.

Cela intervient alors que le commandant de la Force de défense aérienne de l'armée de la RII a déclaré que « malgré l'application de diverses sanctions et restrictions, les progrès de la force de défense dans le domaine de la conception et de la construction de divers systèmes de radars et de missiles seraient encore renforcés ».

Lors de sa visite au Centre d'opérations régionales du golfe Persique (SOC), le général de brigade Alireza Sabahifard a ajouté : « La sécurité du golfe Persique et de la mer d'Oman est assurée par l'Iran et les pays voisins, en outre, la défense aérienne de l'armée a aujourd'hui la capacité de faire face de manière décisive et ferme à tout mal qui vise à porter atteinte à cette sécurité. »

Le commandant de la Force de défense aérienne iranienne a déclaré que les systèmes radars et de missiles sont déployés à l’embouchure du golfe Persique et de la mer d'Oman pour protéger ces voies navigables vitales contre tout acte hostile.

« Tous les systèmes de radar et de missiles de la [Force] de défense aérienne [de l'Iran] sont déployés à l'embouchure du golfe Persique et de la mer d'Oman », a déclaré Sabahifard, ajoutant que la Force de défense aérienne de l'Iran a évolué ; depuis la phase défensive elle est bénéficie maintenant d’une supériorité aérienne.

Il est à noter que l'Iran dispose de 40 types de radars de défense, chacun ayant ses propres fonctionnalités pour visualiser les mouvements ennemis contre les systèmes de défense. Bien sûr, il existe des radars indigènes qui peuvent être exportés vers les pays amis et frères sur fond de l’expiration de l’embargo sur les armes contre l’Iran.

Radar Fath-14

Le radar iranien Fath-14, avec une portée de 600 kilomètres, peut détecter de petites cibles aéroportées, des avions ou des drones hostiles, à haute altitude.

Performances spéciales : rotation à 360 degrés, installation d'un système de détection ami-ennemi, détection de cibles aériennes à haute altitude, haute mobilité, rapide et résistant à la guerre électronique.

Particularité: conception de cinq méthodes spéciales pour combattre la guerre électronique et utiliser la technologie à l'état solide, identifier des cibles stratégiques telles que le chasseur Super Hornet ou le F-18.

Le radar Fath-14, multidimensionnel, n'est qu'une seule pièce de l'arsenal anti-US de l'Iran. C'est un dispositif muni de «ECCM» [les contre-contre-mesures électroniques], capable de mener de cinq façons différentes sa guerre électronique contre une cible volante. Sa capacité d'interception s'étend à 40 cibles en cours de mouvement. Alors les F-35 et les F18 US/Israël auront de royales surprises à vivre, s'ils s'approchent du ciel iranien.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE