Iran: la surprise "afghane" pour les USA?

Iran: la surprise

C'est la semaine des surprises "asiatiques" pour US/OTAN. Alors même qu'au Kazakhstan la Russie vient de déjouer l'un des scénarios les plus complexes de guerre hybride à Téhéran, le projet tant travaillé d'une guerre civile afghane post-retrait US tombe à l'eau !

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement par intérim taliban, Amir Khan Muttaqi, a rencontré, lors de sa visite à Téhéran, les personnalités de l'opposition Ahmad Massoud et l'ancien gouverneur de Herat Ismail Khan.

Le porte-parole adjoint des talibans, Bilal Karimi leur a annoncé qu’ils pourraient retourner en Afghanistan sans aucune inquiétude.

La nouvelle a été confirmée par le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh : « L’Iran est l’hôte de divers groupes afghans. Nous souhaitons que cette réunion aboutisse à un avenir prometteur pour le peuple afghan. »

Le ministre des Affaires étrangères des talibans s'est rendu samedi en Iran pour discuter des réfugiés afghans et d'une crise économique croissante.

« Les discussions portent sur les questions politiques, économiques, du transit des réfugiés entre l'Afghanistan et l'Iran », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères des talibans Abdul Qahar Balkhi sur Twitter.

Au cours de la réunion, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a condamné les mauvaises politiques des États-Unis et de leurs alliés en Afghanistan au cours des 20 dernières années, affirmant que l'une des principales politiques des États-Unis dans la région a été de creuser un fossé entre l'Afghanistan et ses voisins.

« Les fonds afghans qui ont été bloqués par les États-Unis doivent être débloqués pour des raisons humanitaires afin d'aider à améliorer la situation économique du peuple afghan », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères.

Soulignant l'aide humanitaire de la République islamique au peuple innocent d'Afghanistan, Amir-Abdollahian a déclaré qu'en plus de poursuivre le flux d'une telle aide, l'Iran utilisera également les capacités régionales pour fournir au peuple afghan plus d'aide afin d'atténuer ses problèmes.

Pour sa part, Muttaqi a apprécié l'hospitalité que l'Iran a offerte aux réfugiés afghans pendant les 43 dernières années. 

Les deux ministres ont aussi discuté du droit à l’eau de l’Iran en ce qui concerne la rivière Hirmand. La partie afghane a réitéré son respect envers les traités internationaux dont l’accord de 1972, affirmant que des délégations techniques se rencontreraient bientôt pour régler l’affaire.

Le nouveau gouvernement afghan souligne qu'il n'est contre aucun des pays voisins, a souligné le ministre des Affaires étrangères par intérim des talibans.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué que « La République islamique d'Iran insiste toujours sur la nécessité de maintenir des relations économiques entre les deux pays, dans l'intérêt de la population de notre voisin, plus particulièrement dans la situation actuelle ».

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE