Irak : le corridor aérien US visé?

Irak : le corridor aérien US visé?

Dans cet Irak où les Yankees et leurs complices britanniques ont bêtement cru pouvoir déclencher un effusion de sang inter-chiite via des fraudes massives aux élections que les pétrodollars émiratis ont financés puis en montant de toute pièce une pseudo attaque aux drones contre la maison du PM Kazemi,

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : cet Irak où l'US Army s'apprête d'ici 31 décembre non pas à disparaître mais à changer de coquille et à rester sur place à former et à nourrir la violence, l'instabilité et tout ceci, en agissant  dans l'ombre des Français, des Britanniques et des Otaniens, il se passe des choses qui devraient bien les altérer

Au termes d'une semaine malgré par l'achèvement d'une offensive anti Daech à Diyala, à l'est, puis la relance d'une autre à Samara  et alors même que les forces irakiennes mène depuis mardi une opération militaire d'envergure  contre Daech, tout en se faisant aider par des avions irakiens qui en l'absence des Américains, frappent là où il faut et quand il faut avec en toile de fond l’arrestation de gros bonnets daechistes dans des provinces stratégiques de Samara ou encore Salaheddin, "Kataëb  Seyyed al Shohada", l'une des principales composantes de la Résistance irakienne vient de faire une importante déclaration :

" Notre appel à la mobilisation a été accueilli à bras ouvert par la population qui en a assez de tergiversations américaines de ses manigances dans les moindres recoins des affaires irakiennes. Nos sympathisants nous le demandent et redemandent. Ils veulent se faire engager pour en découdre militairement avec l'occupation, ce qui nous a conduit à lancer un appel à la mobilisation et en à peine quelques jours, 24 000 personnes se sont inscrites pour porter l'arme contre les Yankee. Car que soit dit en passant, les Américains qui n'ont toujours pas répondu de leur crime d'avoir abattu nos commandants, sont allé jusqu'à falsifier les résultats des législatives, nous accuser d'être de mauvais perdants, même quand les preuves des fraudes ont été publiquement présenté, à chercher à diviser nos rangs; puis et surtout monter toute une mise en scène pur nous accuser d'avoir cherché à éliminer Kazemi, quitte à diaboliser nos attaques aux drones, nos drones qui ne visent que les occupants, une accusation qu'ils n'ont pas pu prouve en l'absence de toute preuve et qui a d'ailleurs avait tout pour ressembler à une méga "false flag" car le soir de l'attaque , les DCA de l'ambassade US si prompte à agir quand un oiseau  passe par la zone Verte s'était tu comme si de rien n'était passé.

Tout ceci trahit la volonté américaine  d'outre passer le peuple, de rester définitivement en Mésopotamie pour en piller les richesses. C'est là une chose que nous n'allons pas permettre". Et d'ajouter :" 24 000 irakiens chiites, sunnites chrétiens et originaires de toutes les provinces se sont inscrits jusqu'à présent pour se faire recruter par nos brigades de lutte armée. D'ici le 31 décembre, échéance sans cesse brandie par Kazemi et les Américains pour le départ de leur troupes, il ne reste que 42 jours. 

Or depuis les élections, aucun signe de retrait, aucun déplacement; bie, au contraire les Yankee arrivent par dizaines voire centaines à Erbil et à al-Anbar et renforcent chaque jour davantage leurs arsenaux à travers notre pays. Il nous appartient de chan,ger notre stratégie de guerre, de laisser tomber toute mansuétude et de nous préparer pour une confrontation militaire directe car c'est par là et par là seule que passe l'unique voie de la libération de l'Irak."

Et Kataëb Seyyed al Shohada ne croit pas si bien dire : cette semaine et à intervalle de quelques jours seulement, trois méga convois logistiques US se sont fait sauter par des attaques à l'explosif, alors même que les opérations militaires, les Hachd continuent à les mener pour faire comprendre aux Américains que la force militaire, celle qui a le dernier mot reste et restera intacte, quoi qu'ils manigancent. Puis à al-Anbar où Aïn al-Asad continue à faire montre d'inhabituels agissement puisque le Pentagone continue à y transiter les terroristes à bord de ses hélicoptères et en provenance de la Syrie voisine,  une grande quantité d'armes de Daech a été saisie et Les combats intenses se déroulent contre les supplétifs des Américains qui ma fois, après des dizaines de tentatives de résurrection, perdent largement d'aplomb aussi bien à  Diyala qu' à Salaheddine, leurs principaux points d'opération. 

Mais ce n'est pas tout : pour la première fois depuis 2011, la Résistance s'en est pris à l'un des points de passage favori des terroristes américains, situé dans le triangle Syrie-Irak-Jordanie, al Kharab al-Jir, où le Pentagone détient la seconde grande base illégale en Syrie, base qui sert de point de relais au trafic héliporté des terroristes depuis Hassaké et Deir ez-Zor en Syrie. L'attaque à coup de missiles tactiques a provoqué plusieurs déflagrations d'ampleur et a été entendu par les GI's qui se rendaient depuis la Syrie en Irak avec à bord de leurs camions citernes le pétrole syrien volé. Ceci veut dire que le prochain rond de face-à-face USA/Résistance irakienne se déroulera non plus à Harir, ou à Aïn al-Asad mais à la fois en Irak et en Syrie et que les drones et les missiles de la Résistance, y compris ses 358, arme favorite anti hélico, viseront invariablement les terroristes daechistes au sol, mais en,core leurs "passeurs et instructeurs dans le ciel". Signe de ces temps "transfrontaliers", un exercice militaire US au Koweït vient de tourner ce mercredi au cauchemar. Et comment? 

Selon le journal koweitien al Rai, une tour de guet américain et des équipements qui vont avec ont disparu  dans un camp militaire américain au Koweït. : "Des officiers de l'armée américaine ont signalé le vol d'une "tour de contrôle" de 13 mètres de haut dans leur camp dans la région d'al-Adaira. Mardi, une tour de contrôle d'un camp de l'armée américaine au Koweït a été dévalisée par des individus à l’identité inconnue, profitant de l'absence de caméras de surveillance à proximité du camp pour mener leur opération et fuir les lieux."

Le journal koweïtien Al-Rai a indiqué, citant ses sources, que des officiers militaires américains ont signalé le vol d'une tour de contrôle de 13 mètres de long dans leur camp dans la région d'al-Adaira, expliquant que le vol a été découvert mardi matin par des officiers de l'armée américaine alors qu'ils inspectaient le camp.

"Le journal a indiqué qu'après la fin de récente manœuvre organisée jeudi dernier, à laquelle ont participé les forces koweïtiennes, saoudiennes et américaines, des équipements militaires ont été transférés vers le camp depuis la zone de manœuvre.". N'est-ce pas qu'en cette année 2021, les forces US au Koweït ont enregistré le plus grand nombre de perte de toute leur histoire à travers les attaques souvent maquillées en "incidents de routes"?  Reste qu'un tour de guet bourré de censeurs et d'équipement électronique pourrait servir à quoi.. les premiers "crashs" d'hélico US dans le ciel irakien, syrien voire koweitien nous apporteront la réponse. 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114