Importance du mariage en Islam

Importance du mariage en Islam

L'Islam recommande fortement un mariage précoce. Même ceux qui pensent qu'ils ne seraient pas en mesure de supporter les dépenses de la famille sont invités à faire confiance à Allah, car Il est le Donneur de nourriture (Rizq), et à se marier tôt.

L'Islam recommande fortement un mariage précoce. Même ceux qui pensent qu'ils ne seraient pas en mesure de supporter les dépenses de la famille sont invités à faire confiance à Allah, car Il est le Donneur de nourriture (Rizq), et à se marier tôt.
Le Saint Coran dit,

«Et épousez parmi vous ceux qui sont célibataires et ceux qui sont convenables parmi vos esclaves mâles et vos esclaves femelles ; s'ils sont dans le besoin, Allah les libérera du besoin par Sa grâce ; et Allah est Omniscient et Omniscient. (Sourate an-Nur, 24:32)

L'ayant ci-dessus commence par les mots Wa Ankehoo (Et épouser…). La forme impérative du mot « nikah » implique qu'il est soit obligatoire, soit fortement recommandé. [1] Selon les érudits, bien que le mariage soit un acte hautement recommandé, il devient obligatoire lorsqu'il y a un risque de tomber dans le péché.

Le Prophète (s) dit : « Aucune maison n'a été construite en Islam plus aimée aux yeux d'Allah que par le mariage. »[2]

A une autre occasion, le Prophète (s) dit :

« Les meilleures personnes de ma nation (Ummat) sont celles qui se marient et ont choisi leur femme, et les pires personnes de ma nation sont celles qui se sont tenues à l'écart du mariage et passent leur vie en tant que célibataires. »[3]

L'Imam 'Ali (AS) exhorte : « Mariez-vous, car le mariage est la tradition du Prophète (s) ». Le Prophète (s) a également dit : « Quiconque aime suivre ma tradition, alors il doit savoir que le mariage est de ma tradition. »[4]

A. Importance du sexe dans le mariage

Dans l'Islam, le mariage n'est pas limité à une relation platonique entre mari et femme, ni uniquement pour la procréation. Le terme islamique pour le mariage, « nikah » signifie littéralement rapports sexuels. [5]

Alors pourquoi l'Islam a-t-il fourni des règles et des réglementations étendues concernant le sexe ? C'est parce que l'Islam a parfaitement compris que les instincts sexuels ne peuvent et ne doivent pas être réprimés. Ils ne peuvent être régulés que pour le bien-être des êtres humains dans cette vie et pour leur réussite dans l'au-delà.

Le sexe dans la vie conjugale a été ouvertement recommandé dans le Coran,

« ... quand elles [c'est-à-dire les femmes] se sont purifiées [après la menstruation], vous entrez en elles comme Allah l'a commandé... » (Sourate al-Baqarah, 2:222)

B. Accomplissement du besoin sexuel

Le Saint Prophète (PSLF) et les Saints Imams (AS) ont également encouragé leurs fidèles à se marier et à satisfaire leurs pulsions sexuelles de manière licite, comme le montre ce qui suit : Le Prophète (s) a dit : « O jeunes hommes ! Je vous recommande le mariage. » [6]

L'Imam Reza (AS) a dit : « Trois choses sont tirées des traditions des Messagers de Dieu (AS) : utiliser du parfum, enlever les cheveux [excessifs] et rendre visite à sa femme. »[7]

C. Le célibat et le monachisme sont interdits

L'islam est totalement opposé au monachisme et au célibat. 'Uthman bin Maz'un était un proche compagnon du Prophète (s). Un jour, sa femme vint voir le Prophète (s) et se plaignit : « “ Messager de Dieu (s) ! « Uthman jeûne pendant la journée et se tient debout pour les prières pendant la nuit. » En d'autres termes, elle voulait dire que son mari évitait les relations sexuelles aussi bien la nuit que le jour.

Le Prophète (s) était en colère. Il n'a même pas attendu pour mettre ses chaussons. Il se rendit chez 'Uthman et le trouva en train de prier. Quand 'Uthman a terminé ses prières et s'est tourné vers le Prophète (s), il a dit : « O 'Uthman ! Allah ne m'a pas envoyé pour le monachisme, il m'a plutôt envoyé avec une [chariah] simple et directe. Je jeûne, je prie et j'ai aussi des relations intimes avec ma femme. Donc, quiconque aime ma tradition, alors il devrait la suivre; et le mariage est l'une de mes traditions. [8]

D. Effets bénéfiques d'une vie de couple

Diverses études prouvent que les personnes mariées restent en meilleure santé, physiquement et mentalement. L'Islam a toujours soutenu que le mariage est bénéfique pour nous à bien des égards.

L'Islam considère également le mariage comme un moyen d'acquérir la perfection spirituelle.

Le Prophète (s) a dit : « Celui qui se marie a déjà gardé la moitié de sa religion, c'est pourquoi il doit craindre Allah pour l'autre moitié. » [9] Comme c'est vrai ! Une personne qui satisfait légalement ses pulsions sexuelles serait rarement distraite dans des poursuites spirituelles.

E. Le mariage augmente la valeur des prières

Le Prophète (s) a dit : « Deux rak'ats (cycles) priés par une personne mariée valent mieux que la veille nocturne et le jeûne d'une seule personne. »[10]

Une femme vint voir le Prophète (PSLF) et lui dit qu'elle avait tout essayé pour attirer son mari mais en vain ; il ne quitte pas sa méditation pour s'occuper d'elle.

Le Prophète (s) lui a dit d'informer son mari de la récompense des rapports sexuels qu'il a décrits comme suit : « Lorsqu'un homme s'approche de sa femme, il est gardé par deux anges et [à ce moment-là selon Allah] il est comme un guerrier combattant pour la cause d'Allah. Quand il a des relations sexuelles avec elle, ses péchés tombent comme les feuilles de l'arbre [à l'automne]. Lorsqu'il accomplit les ablutions majeures, il est purifié des péchés. » [11]

F. Le mariage augmente la subsistance

Le Saint Prophète (PSLF) a fait remarquer : « Donnez des épouses à vos célibataires, car Allah rend leur moralité meilleure (l'améliore) (sous l'ombre du mariage) et augmente leur subsistance et augmente leur générosité (valeurs humaines). » [12]

Les références

[1] Le mariage et la morale en islam, Sayyid Muhammad Rizvi

[2] Wasa'il ul-Shi'a, vol. 14, p. 3

[3] Mustadrakul Wasael, Muhaddith Noori, vol. 2, p. 531 cité dans Un cadeau pour la jeunesse, Shabeeb Rizvi

[4] Wasa'il ul-Shi'a, vol. 14, p. 3-4, 6

[5] Le mariage et la morale en islam, Sayyid Muhammad Rizvi

[6] Wasa'il ul-Shi'a, vol. 14, p. 25

[7] Wasa'il ul-Shi'a, Vol. 14, p. 4

[8] Wasa'il ul-Shi'a, Vol. 14, p. 10

[9] Wasa'il ul-Shi'a, Vol. 14, p. 5

[10] Wasa'il ul-Shi'a, Vol. 14, p. 7

[11] Wasa'il ul-Shi'a, Vol. 14, p. 74

[12] Nawadir al Rawandi, p. 36


Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114