Imam Khomeiny (ra) croyait aux gens, se considérait comme leur serviteur : Navab

Imam Khomeiny (ra) croyait aux gens, se considérait comme leur serviteur : Navab

À l'occasion du 33e anniversaire de la disparition de l'Imam Khomeiny (ra), le grand fondateur de la Révolution islamique, une cérémonie de commémoration a eu lieu à l'Université des religions et des dénominations, en présence de professeurs, d'étudiants et du personnel de l'Université.

Agence de presse AhlulBayt (ABNA):Dans son discours à l'audience, faisant référence aux services rendus après la victoire de la révolution islamique, Hojat al-Islam Sayed Abolhassan Navab, secrétaire du Conseil suprême de l'Assemblée mondiale AhlulBayt (as) et président de l'Université des religions et des dénominations, a déclaré : « L'Imam Khomeiny était léger, et la Révolution menée par ce vieux sage en Iran était également légère. Avec son esprit élevé et son âme divine, il a transformé les ténèbres en lumière et a restauré la grandeur de l'Islam et de l'Iran, tout en illuminant un nouvel espoir dans le cœur des opprimés du monde. »

Hojat al-Islam Sayed Abolhassan Navab a poursuivi : « L'Imam Khomeiny était véritablement sincère et a atteint le statut d'anéantissement devant Dieu. Il croyait au peuple et se considérait comme son serviteur. Il a conseillé aux responsables « d'apprécier et de servir cette nation qui vous a amené au pouvoir après avoir enduré de nombreuses épreuves. Sois un remède à la douleur des souffrants et des opprimés.

"Notre grand Imam a tout commencé en s'appuyant sur Dieu et une forte foi en lui. Il n'avait peur de personne dans la défense des droits des opprimés et des impuissants du monde », a-t-il déclaré.

« L'Imam Khomeiny ne voulait rien de la Révolution pour lui et sa famille. Au contraire, pour lui, le facteur déterminant dans tous les domaines était le plaisir et le service de Dieu envers les démunis. Il a considéré le secret de la victoire dans l'unité et a conseillé à tous de s'unir et de servir le peuple sans attente », a noté le président de l'Université des religions et des confessions.

"Tout en se tenant fermement contre les oppresseurs nationaux et étrangers, l'Imam Khomeiny (ra) a toujours été humble face aux impuissants et aux démunis. Dans de nombreux cas, il a sincèrement présenté ses excuses au peuple pour une partie de la négligence des autorités à l'époque », a ajouté Navab.

« Nous sommes tous responsables de l'Imam Khomeiny (ra) et de la Révolution islamique. Nous devrions être de bons héritiers de ce juriste perspicace et le connaître vraiment, et suivre son chemin et son objectif », a souligné le secrétaire du Conseil suprême de l'Assemblée mondiale AhlulBayt (a.s.).

"Aujourd'hui, le successeur légitime de ce divin mystique est le Grand Ayatollah Imam Khamenei. Lui, qui croit en « Sans Khomeiny, cette Révolution (islamique) n'est connue nulle part dans le monde », poursuit le chemin du grand Khomeiny. Tous ceux qui aiment l'imam Khomeiny et la révolution islamique, en laissant de côté l'orgueil et l'égoïsme, doivent obéir aux ordres du guide perspicace de la révolution », a-t-il déclaré.

« Pour que le pays et la patrie progressent, nous devons éviter le factionnalisme. Nous devons prouver notre engagement sur cette voie de l'illumination par notre comportement et nos actions, et partout où nous nous sommes égarés et avons échoué, nous devons courageusement nous excuser auprès de l'honorable peuple iranien et lui demander pardon », a ajouté Navab.

« Dans de nombreux cas, l'honorable nation iranienne a prouvé qu'elle résiste aux épreuves. L'Imam Khomeiny (ra) connaissait bien ces gens, de sorte que dans son testament divino-politique, il a explicitement soutenu : "Je prétends avec confiance que le peuple d'Iran, et sa masse de millions à l'époque actuelle, est supérieur au peuple du Hejaz en l'époque du Prophète Muhammad (pslf) et les habitants de Kufa et d'Irak à l'époque de l'Imam Ali (as) et de l'Imam Hussain (as). Le peuple a également bien connu feu l'imam et, tout en prêtant allégeance à ce pieux juriste, il a sacrifié tous ses biens pour le progrès de l'islam et de la révolution », a déclaré le président de l'Université des religions et confessions.

« Le peuple iranien a passé avec succès ces difficiles épreuves divines. Maintenant, c'est à notre tour en tant que responsables de remplir notre devoir islamique et révolutionnaire en servant le peuple, et de remplir correctement notre devoir devant Dieu et le peuple en observant les ordres des deux Imams de la Révolution », a déclaré le professeur du séminaire et de l'université.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE