Histoire des premières traductions du Coran, de la Bible et des Evangiles

 Histoire des premières traductions du Coran, de la Bible et des Evangiles

Les livres des adeptes de l'islam, du christianisme et du judaïsme sont sacrés et de nombreuses traductions de ces livres ont été publiées dans le monde.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La première traduction du Coran en anglais, d’Alexander Ross, était basée sur la traduction française de Ryer. La deuxième traduction a été faite par le Dr Sale, directement de l'arabe en 1734 et a été réimprimée plusieurs fois. Cette traduction comporte une introduction intitulée "Article in Islam" et le traducteur a cité en marge de sa traduction, des extraits du commentaire de Naser al-Din Abdullah Beizavi, commentateur, narrateur et historien iranien, et juriste de l’école chafiite. Le révérend père Rodwell a également traduit le Coran en anglais sur l'ordre historique de la révélation des versets, qui a été publiée en 1861 à Londres.
 
Selon une source hébraïque, la première traduction de la Torah est appelée "Al-Tarjumah al-Sab'iniyyah", faite en grec au début du IIIe siècle avant JC, par 72 penseurs juifs, en 72 jours. On dit que cette version de la Torah a été traduite en grec par des théologiens juifs d'Alexandrie.
 
Le Nouveau Testament (Évangile) a été écrit en grec à l'exception de l'Évangile de Matthieu qui est en grec et en araméen, et la plus ancienne traduction arabe de l’évangile est celle de l'évêque de Séville en 24 après JC, en Espagne.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE