Hezbollah: Dimona se barricade

Hezbollah: Dimona se barricade

Redoutant les missiles de haute précision du Hezbollah libanais, le régime sioniste a renforcé les mesures de sécurité dans la centrale nucléaire de Dimona, comme le montrent les images satellites fournies par Panel on Fissile Materials (Panel international sur les matières fissiles qui est un groupe d'experts nucléaires indépendants de 17 pays du monde).

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les changements effectués au sein de la centrale nucléaire de Dimona sont liés au développement de missiles par l'Iran et le mouvement libanais du Hezbollah, a indiqué la chaîne 12.

Le correspondant militaire de la chaîne 12 va, de son côté, jusqu’à préciser que les changements ont pour objectif de mettre la centrale à l'abri des missiles de haute précision.

« Il semble que, indique-t-il, l'enjeu soit lié au projet de stabilisation, selon lequel les installations existantes au sol seront déplacées vers le sous-sol où le risque d’endommagement est moins élevé en cas de frappes contre le réacteur », indique-t-il, bien que les experts avancent diverses raisons à cette décision des sionistes dont la cause exacte n’a pas encore été annoncée.

Hautement protégée, la centrale de Dimona est le site le plus secret du régime sioniste où sont produites, selon les sources étrangères, des bombes nucléaires, a-t-il noté en soulignant que l'amélioration des systèmes anti-missiles et la construction intensive de fortifications sont essentielles pour maintenir la sécurité de ce site.

Et lui de poursuivre que récemment, l'Iran et le Hezbollah ont montré leur capacité d'attaques à longue portée via les missiles de haute précision et de croisière capables de cibler les positions stratégiques d'Israël, en particulier les réacteurs.

L’affirmation fait suite à la publication des images satellites de l’International Panel on Fissile Materials par AP, montrant les changements d'infrastructure de la centrale nucléaire Dimona située‌ dans la région désertique de Néguev dans le sud des territoires occupés.

Le régime sioniste procède au renforcement de la sécurité du site hautement stratégique alors que Seyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a menacé l'été dernier à l'occasion de l'anniversaire de la victoire de la Résistance libanaise dans sa guerre contre Israël : « Après la fermeture de l'usine d'ammoniac de Haïfa, Israël devrait penser aux réacteurs nucléaires de Dimona, car la catastrophe nucléaire de Dimona sera plus dangereuse que l'ammoniac de Haïfa. »

« Le Hezbollah libanais est prêt à viser le réacteur nucléaire de Dimona », a-t-il déclaré dans une interview exclusive avec la Radiotélévision de la République islamique d' Iran, IRIB.

La centrale nucléaire de Dimona a été construite dans les années 1950 avec une aide importante et clandestine du gouvernement français qui sans aucun doute a joué un rôle essentiel dans le développement du programme nucléaire secret d'Israël.

Selon l'American Scientists Association, Tel-Aviv possède environ 90 ogives nucléaires fabriquées à partir de plutonium produit dans le réacteur de Dimona.

Israël est le seul détenteur d'armes nucléaires dans la région de l'Asie de l’Ouest, qui, avec le soutien des pays occidentaux, a refusé d'adhérer aux traités internationaux, dont le TNP, pour surveiller son programme d'armes nucléaires.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020