GB/Russie : 1er clash nucléaire!

GB/Russie : 1er clash nucléaire!

Au sommaire : 1- Covid-politique : Macron s'est trompé

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Macron s’est trompé. Les non-vaccinés représentent plus de 25,88% de la population, soit plus que le résultat que les sondages lui créditent

Monsieur le président de la France a dit qu’il ne considérerait plus les 10% de non-vaccinés en tant que Français. Ils seront punis et n’auront plus le droit de participer à la vie sociale, ou culturelle.

C’est la 1ère fois de l’histoire que l’inefficacité d’un médicament est reprochée à ceux qui ne l’ont pas pris ! Dr Robert Malone, biologiste moléculaire américain, dont les publications ont mené au vaccin à ARN messager.

Jusque-là le message, scandaleux tant sur le fond que sur la forme, est bien passé. C’est si vrai que celui-ci a fait l’effet d’une bombe dans une Assemblée nationale qui tente de débattre sur un sujet perdu d’avance, car imposé depuis le niveau supranational. Nous parlons du pass vaccinal.

Citoyens de 2ème classe

Voici un extrait du discours présidentiel parsemé de mots fleuris que nos collègues de Zerohedge ont rapporté :

« Le président français Emmanuel Macron a déclaré à l’un des principaux journaux du pays qu’il ne considérait plus les non-vaccinés comme des citoyens français et que sa principale stratégie COVID-19 était de continuer à “les emmerder” » : jusqu’à ce qu’ils se soumettent à ses mandats COVID-19.

La remarque de Macron, prononcée lors d’une interview avec le journal français Le Parisien, a divisé les politiciens français, et même le candidat du Parti communiste du pays remet en question les motivations de Macron.

« Je ne veux pas emmerder les Français », a déclaré Macron mardi aux lecteurs du Parisien.

« Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie »

Il a déclaré que les « pires ennemis » de la « démocratie » sont « les mensonges et la bêtise », puis a déclaré que son gouvernement « fait pression sur les non vaccinés en limitant, autant que possible, leur accès aux activités de la vie sociale ».

Le gouvernement Macron affirme que 90% de ses citoyens sont vaccinés. Il a promis de « réduire » cette minorité avec de nouvelles restrictions ».

Ces mots grossiers vous rappellent-ils quelque chose ? Souvenez-vous de ce message de janvier 2021 lorsque la population française rechignait à se faire injecter un produit dont les composants en effrayaient plus d’un :

Au fond, rien de nouveau sous le soleil. Ou plutôt si, mais ce quelque chose serait passé inaperçu :

Le chiffre de 10% avancé par Emmanuel Macron est FAUX.

La sortie scandaleuse sur le fond comme sur la forme repose sur un chiffre faux.

D’abord, voici le nombre de vaccinés sur sol français :

Ils sont 49,65 millions à avoir reçu 2 doses et à être considérés – pour l’instant – comme complètement vaccinés.

Il faut toutefois préciser qu’un nombre inconnu de personnes viennent de l’étranger se faire vacciner en France. J’en connais personnellement qui sont venus le faire du Liban ou de la Syrie. Même des Suisses ont traversé la frontière pour aller se prendre une injection de Johnson & Johnson…

Et puis, il y a les millions d’étrangers (réfugiés ou pas) non comptabilisés dans l’effectif global. La population recense les nationaux et les résidents étrangers établis durablement. Par conséquent, les visiteurs et autres réfugiés qui ont pris leur injection en France vont gonfler la population vaccinée, mais en réalité, ils ne sont pas des citoyens français au sens où l’entend M Macron. Du coup, si nous devions épurer les non-français qui se sont fait vacciner sur sol français, nous devrions avoir d’autres chiffres bien plus bas.

Bien que ce chiffre est surfait, nous allons faire comme si les 49, 65 millions répondaient aux exigences requises pour être un votant français.

Quid de la taille de la population composée de citoyens français ?

Le parisien nous donne un effectif actualisé de la population française. Il y aurait aujourd’hui 66,988 millions d’habitants.

Nous avons par conséquent 17 338 000 citoyens français non vaccinés. Cela fait au minimum 25,88% de non-vaccinés et non 10%, et ce malgré le fait que le chiffre des vaccinés est surfait car tous ne sont pas résidents inscrits.

Par conséquent, monsieur le président de la France veut enquiquiner un groupe de citoyens plus grand que les pourcentages qui lui sont crédités en vue des élections à venir par les instituts de sondage les plus optimistes :

Les non-vaccinés ne devraient donc pas se laisser intimider et démotiver par une com qui repose sur des chiffres faux.

Trend convergent avec la DREES qui affiche 22,8% de non-vaccinés à fin décembre 2021. Le chiffre de 10% est définitivement faux.

Et encore…

Je maintiens une fois de plus mes remarques sur le fait que ces chiffres sont surfaits du fait de la présence de personnes qui se font injecter le produit sans pour autant appartenir à la population d’habitants de référence. Typiquement le chiffre de réfugiés ne peut être comptabilisé dans la population globale alors qu’on leur demande très probablement le pass vaccinal dans les cantines et autres lieux d’hébergement.

Liliane Held-Khawam

Source : Respectivement via lilianeheldkhawam.com et reseauinternational.net

2- Grande Bretagne/ Russie : 1er clash nucléaire !

Une provocation de la marine britannique contre un sous-marin à propulsion nucléaire russe en mission dans l'océan Atlantique a conduit l'équipage d'un sous-marin russe transportant des armes nucléaires à percuter la frégate britannique Northumberland. Les données à ce sujet ont été communiquées par l'armée britannique.

L'équipage de la frégate britannique a tenté d'interférer avec la mission du sous-marin nucléaire russe et a utilisé son équipement sonar pour rechercher le sous-marin russe, en cours de route, en essayant d'interférer dans le fonctionnement du système du sous-marin russe. Après cela, le sous-marin russe a percuté la frégate britannique, causant des dommages importants aux équipements de cette dernière. L'affaire a été étroitement cachée au public pendant deux ans, cependant, les journalistes ont réussi à mettre la main sur les rapports d'incident.

« Un navire de guerre de la Royal Navy s'est écrasé sur un sous-marin russe dans l'océan Atlantique alors qu'il tentait de le poursuivre. Un sous-marin assassin russe, qui peut transporter des armes à ogives nucléaires, a percé un sonar remorqué par la frégate HMS Northumberland. Une frégate britannique essayait de trouver un sous-marin russe à environ 200 milles au nord de l'Écosse. Il a déployé son sonar à réseau d'antennes remorqué - un câble recouvert d'hydrophones - pour écouter les sons du sous-marin, mais l'équipage a été contraint d'annuler la mission et de retourner au port pour des réparations après qu'un câble épais a été traîné le long de la coque du sous-marin », rapporte le tabloïd britannique The Sun.

Il est à noter que le sous-marin nucléaire russe pourrait également être endommagé, mais il n'y a pas encore d’information détaillée à ce sujet.

Source : Avia.pro

3- Kazakhstan : le plan "Fin du monde" !

Kazakhstan : l’uranium et le plan “Fin du Monde”

La situation au Kazakhstan, l’un des principaux producteurs mondiaux d’uranium, risque d’avoir un impact sur la filière nucléaire mais également sur les cours du pétrole et du gaz.

La crise en cours au Kazakhstan- et elle est assez sérieuse pour avoir enclenché un plan d’urgence secret russe- a déjà un impact direct sur les prix du l’uranium. Le Kazakhstan est l’un des principaux producteurs d’uranium au monde avec près de 40% de la production mondiale.

Les actions de Kazatomprom, le plus grand opérateur national, ont chuté de 11 % à la bourse de Londres. En parallèle, les prix de l’uranium ont bondi de 8% sur les marchés internationaux au moment où la Commission européenne prépare un projet visant à octroyer le label vert à la filière nucléaire.

Le Kazakhstan est parmi les premiers exportateurs de pétrole et de gaz en plus d’être un producteur majeur d’uranium. La décision du gouvernement kazakh de lever les subventions sur le prix du GNL dans le cadre d’une levée de certaines subventions a créé une crise géostratégique majeure.

La neutralisation de l’internet et des réseaux aura un impact négatif sur les cryptomonnaies et les communications et démontre l’existence de capacités de cyberguerre avancées.

Le retrait chaotique des États-Unis et de leurs alliés d’Afghanistan après un calvaire de près de deux décennies a affaibli le flanc méridional de l’OTSC (Organisation du Traité de Sécurité Collective) et particulièrement le Tadjikistan. Mais la cible de choix semble être le Kazakhstan. Les théoriciens russes de la Gibridnaya Voyna attendaient l’adversaire suivant un axe s’étendant de la Scandinavie à la Crimée mais il semble bien que la guerre hybride adverse basée sur le chaos créatif ait frappé le point le plus stratégique. Ce qui explique la réaction russe, l’une des plus décisives jamais observées, avec le déclenchement du plan inspiré du plan secret “День приговора” (Fin du monde) : verrouillage total du territoire, disparition de l’internet, aveuglement des satellites d’observation, brouillage électronique et electro-magnétique, sécurisation des entrepôts et des infrastructures stratégiques et déploiement de forces spécialisées dans la guerre asymétrique hybride de cinquième génération. C’est incontestablement un conflit futuriste qui préfigure ce que seront les conflits hybrides à large spectre et d’intensité moyenne qui cibleront les zones disposant de ressources stratégiques majeures.

Source : Avia.pro

4- Le S-550 employé par les unités de combat !

Andrei Martyanov : Merci à notre ami commun WHAT qui l’a signalé. Le S-550 est officiellement non seulement en pleine production mais il est déjà déployé dans des unités de combat. Vous vous souvenez que je dis depuis des années que la Russie est en mode révélation, mais le S-550 fait passer le S-500, même déjà incroyable, pour un petit joueur.

Agence TASS : « Le nouveau système de missiles anti-aériens (SAM) S-550 a passé avec succès les tests d’état et est entré en service de combat. Cela a été rapporté à TASS par une source proche du ministère de la Défense. « Le système de missiles de défense antiaérienne S-550 a passé avec succès les tests d’état. La première brigade S-550 est entrée en service de combat », a-t-il déclaré. Selon l’interlocuteur de l’agence, il s’agit d’« un système mobile de défense antimissile stratégique absolument nouveau, qui n’a pas d’analogues, il est capable de frapper des engins spatiaux, des ogives de missiles balistiques intercontinentaux, des cibles hypersoniques à des altitudes de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres ».

OK, tout d’abord, « plusieurs dizaines de milliers » ? C’est une coquille, mais même si c’est une coquille et qu’il s’agit de plusieurs milliers de kilomètres dans l’espace, c’est tout de même époustouflant. Cela défie l’imagination, mais d’un autre côté, avec une portée de 1000 kilomètres contre des cibles aériennes et des SU-57 (et S-70 Okhotnik) ayant officiellement la capacité de guider des missiles de défense aérienne, cela a des implications non seulement opérationnelles mais aussi stratégiques. La seule question qui se pose ensuite est la suivante : y a-t-il un S-600 (appelons-le ainsi) en préparation ? Quelque chose me dit que oui. Mais avoir le S-500 et le S-550 en tandem avec d’autres systèmes, c’est révolutionnaire. Et un tremblement de Terre. Cela explique également pourquoi la Russie vend volontiers des S-400, qui sont en eux-mêmes des armes stupéfiantes, mais qui ne sont rien comparés aux capacités du S-550. La Russie ne ferme pas seulement l’espace aérien au-dessus d’elle (et de ses alliés) mais aussi l’espace.

Source : Smoothiex12.blogspot.com

Via versouvaton.wordpress.com et reseauinternational.net

5- 2021, l'année faste pour la Chine

Godfree Roberts : Alors que le reste du monde s’enferre dans la morosité, 2021 a été la meilleure année de l’histoire moderne de la Chine. Voici ce que ce pays a accompli :

Élimination de l’extrême pauvreté.

Ils ont atteint le seuil de 96% de propriétaires de leur maison.

Maintien du taux de mortalité dû au Covid à 0,6% de celui des États Unis.

L’économie a augmenté de 2000 milliards de dollars, la croissance la plus rapide jamais enregistrée.

La chine est devenue le pays le plus riche de la planète.

Elle est devenue le plus grand investisseur à l’étranger du monde.

Elle est devenue le plus grand marché cinématographique du monde.

Elle a produit près d’un nouveau milliardaire et 300 millionnaires par jour ouvrable.

Elle a achevé de nouvelles lignes ferroviaires dans sept pays, dont la première ligne ferroviaire du Laos.

Elle a envoyé 15 000 trains de marchandises à destination de l’Europe et retour, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente.

Elle a adhéré au pacte commercial RCEP, qui regroupe 30% du PIB mondial et de la population mondiale.

La vente au détail en ligne a atteint la somme de 140 milliards de dollars en 24 heures (le record d’Amazon est de 5 milliards de dollars).

Elle a lancé la première monnaie numérique gérée par une banque centrale.

Elle domine la recherche scientifique et a délivré le plus grand nombre de brevets au monde.

Nombre d’études revues par des pairs et citées

Elle a construit trois ordinateurs exascale qui ont remporté le prix Gordon Bell pour le calcul de haute performance.

Elle a construit un ordinateur quantique programmable 10 000 fois plus rapide que le Sycamore de Google.

Elle exploite le premier réseau de communication quantique commercial intégré de 5000 km.

Elle a mis en service deux centrales nucléaires Pebble Bed refroidies au gaz.

Elle a mis en service deux réacteurs alimentés au thorium, éliminant ainsi l’uranium du cycle de production d’électricité.

Elle a mis au point un traitement Covid qui réduit de 78% les hospitalisations et les décès.

Elle a réalisé 55% des économies d’énergie mondiales.

Elle a produit un térawatt d’énergie renouvelable.

Elle a installé un million de stations de base 5G, offrant au Tibet un meilleur service 5G que celui de New York.

Elle a mis en place une communication entre satellites via des lasers, 1000 fois plus rapide que les ondes radio.

Elle a lancé une fusée avec un moteur à combustible solide d’une poussée de 500 tonnes, le plus puissant au monde.

Elle a fait voler trois missiles hypersoniques autour de la planète.

Elle a lancé un missile de bombardement orbital fractionné depuis un autre missile volant à 17 000 mph.

Elle a simultanément mis en service trois navires de guerre, devenant ainsi la plus grande marine du monde.

On peut s’attendre à ce que la Chine maintienne ce rythme jusqu’en 2022 en lançant, entre autres, la première ville du XXIe siècle, automatisée, construite sur un terrain vierge, pour six millions de travailleurs intellectuels. Avec 70% de forêts et de lacs, le son le plus bruyant sera celui du chant des oiseaux.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE