Gaza capture un agent d’Israël

Gaza capture un agent d’Israël

Les services de renseignement de la Résistance ont arrêté l’un des auteurs de l’assassinat du scientifique palestinien, lors d’une opération sophistiquée.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : « L’assassin du martyr al-Batsh est récemment arrivé sur la bande de Gaza. Il avait besoin de l’argent. Il a donc contacté l’officier israélien qui l’avait chargé de tuer Fadi al-Batsh. L’officier lui a demandé où il était et il s’est mis en colère quand l’homme lui a répondu qu’il se trouvait à Gaza », a rapporté l’agence de presse Sama citant des sources sécuritaires palestiniennes.

« L’assassin du martyr al-Batsh a été pris au dépourvu lorsque les agents des services de sécurité de la Résistance l’ont arrêté tout de suite après avoir écouté ses conversations téléphoniques », a ajouté Sama.

Et de continuer : « L’auteur de l’assassinat a reconnu avoir accompli cette mission sous les ordres du Mossad, en collaboration avec une autre personne qui a ouvert le feu sur le martyr al-Batsh. »

Le 21 avril 2018, deux motards ont tiré dix balles en direction de Fadi Mohammad al-Batsh qui se dirigeait vers une mosquée, près de chez lui, à Kuala Lumpur, en Malaisie, pour faire sa prière du matin.  

Mohammad al-Batsh avait fait publier 18 recherches et articles scientifiques dans les magazines de science et de recherche et avait participé à plusieurs conférences internationales au Japon, au Royaume-Uni, en Finlande, en Espagne et en Arabie saoudite.

Il a également obtenu le prix de la meilleure recherche à la Saudi Arabia Smart Grid Conference (SASG - 2014) en Arabie saoudite.

Le Dr Fadi Mohammad Al-Batsh a reçu plusieurs prix scientifiques après avoir obtenu son doctorat en génie électrique de l’Université de Malaya, en Malaisie.

Selon Researchgate, le nombre de personnes qui ont lu les recherches scientifiques de ce docteur atteint 5 500 et plus de 60 chercheurs l’ont cité dans leurs articles. Il a été l’un des premiers à proposer la création de l’Union internationale des ingénieurs palestiniens pour représenter la Malaisie.

Le martyr Fadi Mohammad Al-Batsh a également gagné le premier rang au concours de « The Three Minute Thesis », organisé par l’Université de Malaya en 2015.

Al-Batsh était l’imam de la mosquée d’al-Abbas et était également actif dans l’association caritative MyCare, en Malaisie. De nombreuses organisations caritatives, dont l’Association d’al-Aqsa et l’Association caritative d’i4Syria sont affiliées à l’Association MyCare.

Par ailleurs, le quotidien israélien Maariv s’est penché, dans un article, sur les côtés vulnérables du régime israélien, au cas où une guerre éclaterait. « Le front intérieur d’Israël est son talon d’Achille et s’il s’effondre, l’armée et les forces de sécurité s’effondreront aussi », indique Maariv.

Selon Maariv, « Tel-Aviv a dépensé 75 milliards de shekels pour soutenir le front intérieur alors que 20 milliards de dollars ont été alloués au service de sécurité intérieure. »

« Cependant, l’armée israélienne n’a aucun plan particulier pour défendre les colonies qui se situent à proximité des frontières du Nord », a précisé Maariv.

Le quotidien israélien a indiqué que les régions du Néguev et de Galilée, peuplées par les Arabes et les Juifs, avaient presque échappé au contrôle des forces de sécurité israéliennes.

« Lors de l’opération militaire du mai 2021, les Palestiniens se sont montrés très déterminés à combattre Israël et cette détermination sera certainement renforcée lors de la prochaine guerre », rapporte Maariv.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE