F-35 british abattu par la Russie?

F-35 british abattu par la Russie?

Le 17 novembre le Royaume-Uni qui tend de plus en plus à tirer du néant l'empire qu'il a perdu au 19ème siècle, soit en Méditerranée orientale avec son Queen Elizabeth et ses F-35 à envoyer violer le ciel syrien ou irakien,

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : soit en mer d'Oman avec ces bases qu'il multiplie au Sultanat des Qabus dans l'espoir de pouvoir couper la route à Ansarallah de Yémen, a perdu un F-35B embarqué non loin des côtes syriennes. Le choc fut trop grand pour que Londres puisse réagir aussitôt. Mais ce vendredi il finit par briser le silence et accuser.

« L'aviation militaire et la marine russes font pression sur les navires britanniques en Méditerranée orientale », affirme le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace. « L'armée russe a exercé une puissante pression sur le groupe d'attaque des porte-avions britanniques en Méditerranée orientale. C'est la première fois que cette pression est  observée. La Russie tente de démontrer à Londres sa domination dans la région ».

Selon Wallace, cité par Sky News, « dès que des navires de guerre britanniques, dont le porte-avions HMS Queen Elizabeth, sont apparus en Méditerranée, les avions russes ont immédiatement commencé à les suivre et, après un certain temps, un véritable raid contre la flotte britannique a été effectué. De plus, des sous-marins et des navires russes  se sont également joints à "l'attaque" peu après,  ciblant le groupe d'attaque des porte-avions britanniques ».

« La Russie a visiblement renouvelé son intérêt pour le HMS Queen Elizabeth et ses F-35 alors qu'ils rentraient chez eux à travers la Méditerranée. Moscou avait auparavant utilisé plusieurs avions de combat pour s'entraîner à attaquer un groupe d'attaque de porte-avions alors qu'il traversait la voie navigable en juin dernier et elle revient à la charge en ce mois de novembre. Maintenant, la situation s'est répétée », ajoute Sky News.

La Grande-Bretagne est-elle en train d'accuser la Russie d'avoir abattu un F-35B censé être furtif ? Visiblement, et ce faisant, elle reconnaît la vulnérabilité d'un avion de 5ème génération sur quoi Lockheed Martin a fondé son principal fonds de commerce. Mais il y a plus : la IVe flotte US mène depuis deux semaines des recherches pour localiser l'épave du F-35 britannique et ce avec les pays de l'OTAN mais sans succès. La Russie a-t-elle devancé déjà les Anglo-Saxons en mettant la main sur les restes du F-35 britannique?

Les déboires des F-35 n'en sont pas à leur dernière station. Bien interceptables par des radars Container russes déployés en Syrie, le F-35 pourrait avoir été déjà récupéré par les remorqueurs russes.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE