Etude de la traduction coranique en chinois et de ses problèmes

Etude de la traduction coranique en chinois et de ses problèmes

Abdul Azim Zakaria Sabri Salim, doctorant à l'Université de Zakaziq en Égypte, a présenté une thèse sur « Les problèmes de la traduction en chinois de l'histoire de Moïse (as) dans le Coran », à partir de la traduction en chinois de Mohammad Makin et Yahya Lin Sung.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Au sujet de cette thèse soutenue à la Faculté d’études asiatiques du Département de langue chinoise, à l’université des langues et de littérature asiatiques de l'Université Zakaziq, Abdul Azim Zakaria Sabri Salim a déclaré : « C'est d'abord Dieu et ensuite, la multiplicité des sens des mots du Coran qui m'ont conduit à faire ce travail qui s’inscrit dans la poursuite de mes recherches au niveau du master. J'ai vu que personne dans les bibliothèques arabes, n'avait abordé cette question.»

« Le but de cette étude, a-t-il dit, est de montrer les erreurs des traductions chinoises du Saint Coran à partir des traductions de Muhammad Makin et Lin Song, et de proposer des traductions correctes pour que les lecteurs chinois se rendent compte des erreurs et les corrigent ».

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE