Corona : l’économie israélienne subit déjà les dégâts collatéraux

 Corona : l’économie israélienne subit déjà les dégâts collatéraux

Au fur et à mesure que la propagation du virus augmente, la Bourse de Tel-Aviv plonge. Et la liste des entreprises affectées du fait de l’épidémie s’allonge>

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a annoncé que 10 milliards de Shekels d’urgence – 2,4 milliards d’Euros- vont être débloqués afin de stabiliser le marché et soutenir l’économie lourdement touchée par la crise du Cononavirus. Il y a quelques instants, El-Al a dévoilé que 80% de son personnel serait mis en congés en solde dont 600 pilotes sur les 640 que compte la compagnie.

De nombreux secteurs de l’économie subissent déjà les dégâts collatéraux de l’épidémie notamment dans le secteur du tourisme, de la restauration, des spectacles. Les restaurateurs ont enregistré la semaine dernière une baisse de 20% à 50% de leur fréquentation, les réservations de table ont chutées d’en moyenne 30% tandis que les livraisons à domicile ont augmenté de 40%!

La bourse de Tel Aviv pour la deuxième journée consécutive enregistre une baisse de 5% de son indice. L’inquiétude des marchés est renforcée par l’absence de gouvernement stable dans l’attente de la constitution de la nouvelle knesset et du vote d’un budget de l’état pour 2020/2021.

Selon l’économiste en chef du ministère des finances, il est difficile de déterminer le préjudice sur l’économie tant qu’il n’y a pas de visibilité sur la durée de l’épidémie. Néanmoins l’entité sioniste dispose d’indicateurs suffisamment forts pour faire face à la situation avec une croissance d’environ 3% et un ratio de la dette sur le PIB d’environ 60%.

Afin de parer au plus urgent, le ministère des Finances a déclaré qu’il ouvrait une ligne de crédit de 4 milliards de shekels (1,1 milliard de dollars) pour que les banques prêtent de l’argent aux petites et moyennes entreprises confrontées à une crise de trésorerie avec une garantie gouvernementale de haut niveau.

« Si une crise se produit, ce ne sera pas la première fois. Nous en avons connu en 2003 et 2008 et Israël a montré qu’il savait comment prendre les bonnes mesures pour sortir l’économie de la crise à laquelle elle était confrontée. Nous avons ensuite assisté à une belle croissance de l’économie et il en sera de même ici. Le problème du virus Corona est la plus haute priorité et il ne peut y avoir de compromis sur la santé des citoyens israéliens » a-t-il ajouté lors d’un interview sur la chaine 12 israélienne.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020