Clash russo-britannique dans le ciel Plus d'articles

Clash russo-britannique dans le ciel Plus d'articles

La Force aérienne de l’armée britannique a envoyé des bombardiers pour empêcher les avions russes de voler vers l’espace aérien du Royaume-Uni.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Des images de l’intérieur du cockpit montrent les deux Tu-160 à capacité nucléaire, surnommés le « cygne blanc », escortés loin de la côte nord de l’Écosse.

L’incident a été confirmé, vendredi, par le ministère britannique de la Défense.

La Russie a confirmé, pour sa part, les rapports britanniques selon lesquels ses bombardiers stratégiques avaient été escortés par des Typhoons de l’aviation britannique alors qu’ils approchaient du Royaume-Uni.

Après avoir montré les deux bombardiers supersoniques décollant et ravitaillant en vol, la vidéo passe aux bombardiers britanniques volant à côté.

Les Typhoons ont décollé de Lossiemouth, en Écosse, et de Coningsby, dans le Lincolnshire, ainsi qu’un avion de ravitaillement de Brize Norton, dans l’Oxfordshire, alors que des troupes britanniques étaient déployées à la frontière polonaise.

« Les chasseurs Typhoon ont précipité pour contrer des avions non identifiés qui s’approchaient de l’espace aérien du Royaume-Uni », a déclaré un porte-parole de l’aviation britannique.

« Nos chasseurs ont ensuite escorté les avions russes hors de la zone d’intérêt du Royaume-Uni », a-t-il ajouté, soulignant que les bombardiers russes n’avaient pénétré dans l’espace aérien britannique à aucun moment.

Un porte-parole du ministère russe de la Défense a admis que ces énormes avions à longue portée avaient effectué des vols de 15 heures au large de la côte nord de l’Écosse, mais qu’ils avaient été escortés par les avions de chasse britanniques.

S’exprimant samedi, le président russe a déclaré qu’il considérait les récents exercices en mer Noire par les navires américains et d’autres navires de l’OTAN comme un « sérieux défi ».

Le ministère russe de la Défense a récemment fait part de la multiplication des vols d’avions de l’OTAN près des frontières de la Russie.

« Les avions d’espionnage de l’OTAN ont multiplié leurs vols non loin des frontières de la Russie, au-dessus de la mer Noire, et les radars russes sont arrivés à les intercepter », a annoncé mercredi le ministère russe de la Défense.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE