Bakou-Téhéran: 1er revers d'Israël!

Bakou-Téhéran: 1er revers d'Israël!

La visite du vice-Premier ministre de la République d'Azerbaïdjan en Iran montre que le pouvoir d’agir et la position géopolitique et civilisationnelle de l'Iran dans les équations régionales et mondiales sont fondamentalement indéniables.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon l’agence de presse iranienne Tasnim, Shahin Mustafayev, vice-Premier ministre de la République d'Azerbaïdjan, est arrivé dimanche à Téhéran à la tête d'une délégation de haut niveau, qui est la première visite d'un responsable azerbaïdjanais en Iran après les récents malentendus.

La tenue d’une rencontre entre les présidents iranien et azerbaïdjanais, en marge du prochain sommet de l’Organisation de coopération économique (OCE) à Achgabat, au Turkménistan, est en cours d’étude.

La visite de la délégation azerbaïdjanaise en Iran est importante à plusieurs égards :

- Cet acte diplomatique montre que les ennemis des deux nations se sont cassé le nez et que les deux pays reprennent le chemin d’antan et développent leurs relations.

- Évidemment, le régime sioniste est très mécontent de ce voyage, car ses tentatives de ces dernières années visant à séparer les deux voisins ont été toutes capotées.

- Cette visite montre que le pouvoir d'agir et la position géopolitique et civilisationnelle de l'Iran dans les équations régionales et internationales sont fondamentalement indéniables. L’Iran a bel et bien montré qu’il ne convoite aucun territoire étranger et qu’il veut de toutes ses forces instaurer une paix et une sécurité durables dans la région.

Shahin Mustafayev, vice-Premier ministre de la République d'Azerbaïdjan a rencontré dimanche soir le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian avec qui il a discuté des derniers développements dans le Caucase et de la coopération bilatérale.

Lors de cette rencontre, Amir-Abdollahian s'est félicité du processus en pleine croissance des relations commerciales bilatérales et des liens profonds entre les deux pays, déclarant que la libération des territoires de la République d'Azerbaïdjan baliserait le terrain à un nouveau chapitre dans les relations économiques entre les deux pays.

Evoquant les capacités de la République islamique d'Iran, le ministre iranien des Affaires étrangères a également annoncé la disponibilité des entreprises iraniennes à participer à la reconstruction des zones nouvellement libérées.

En s’appuyant sur les succès des deux pays dans le domaine de la vaccination contre le COVID-19, il a souligné la nécessité de faciliter le voyage des ressortissants entre les deux pays et de rétablir les vols.

Dans une autre partie de ses propos, Amir-Abdollahian, a tenu à faire allusion à la position permanente de la RII en soutien à l'intégrité territoriale des pays, sans manquer de souligner que les frontières internationales dans la région resteraient inchangeables.

Le vice-Premier ministre de la République d'Azerbaïdjan s’est dit satisfait de ses rencontres constructives avec les ministres iraniens du Pétrole, des Routes et du Développement urbain, et a annoncé que les deux pays vont bientôt signer des accords historiques dans les domaines de pétrole, de gaz et de transport.

Les deux parties ont également discuté du prochain sommet de l’OCE et des documents de l'accord bilatéral.

Plus loin dans ses propos, Shahin Mustafayev a fait allusion à l'augmentation des échanges commerciaux entre les deux parties depuis le début de 2021, disant qu'une augmentation de 22% des échanges pendant la période de pandémie indique que les relations Téhéran-Bakou sont amicales et que les deux pays disposent de grandes capacités économiques.

Dans ce droit fil, Mohsen Pak Aeen, ancien ambassadeur de la RII à Bakou a évoqué les plans mis en œuvre par les ennemis pour porter atteinte aux relations entre l'Iran et la République d'Azerbaïdjan et a précisé : « Les médias du régime sioniste sont pionniers dans ce domaine. »

S’attardant sur la présence du vice-Premier ministre de la République d’Azerbaïdjan à Téhéran, l'ancien ambassadeur iranien a déclaré : « Cette présence est un symbole et un signe de la volonté politique de l'Iran et de la République d'Azerbaïdjan de donner de l’essor à leurs relations. »

Il a déclaré que les relations entre l'Iran et la République d’Azerbaïdjan neutraliseraient les plans des ennemis, avant d’ajouter : « L'Iran et l'Azerbaïdjan sont deux pays voisins, et il peut y avoir des malentendus entre les deux pays voisins qui, dans de telles circonstances, résoudront ces problèmes par le dialogue. »

Pak Aeen a qualifié la visite du vice-Premier ministre de la République d’Azerbaïdjan d'étape très positive et a déclaré : « Nous pouvons poursuivre la coopération mutuelle dans trois domaines à savoir le commerce, le transit et l'énergie ; d'autant plus qu'il (vice-Premier ministre azerbaïdjanais) a déjà été le président de la Commission économique conjointe de l'Iran et de l'Azerbaïdjan et qu'il est spécialiste dans l'économie et le commerce. »

Selon ce dernier l'Iran et l'Azerbaïdjan ont des économies complémentaires dans le domaine du commerce. « La balance commerciale entre les deux pays a toujours été positive en faveur de l'Iran, et aujourd'hui nous pouvons développer les relations commerciales et économiques entre les deux pays en supprimant certaines barrières douanières et en réduisant les tarifs », a-t-il ajouté.

« Dans le secteur de transit, les deux parties débattront de la construction du chemin de fer Rasht-Astara, car ce chemin de fer est très important et constitue la liaison du nord au sud, de l'Iran à la mer Noire et de l'Azerbaïdjan au golfe Persique et à la mer d'Oman », a-t-il fait savoir.

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114