Ayatolá Sistani demande la fin des effusions de sang en Irak

Ayatolá Sistani demande la fin des effusions de sang en Irak

Le grand ayatollah Ali Sistani, plus haute autorité religieuse chiite d’Irak, a prévenu vendredi qu’aucune « partie régionale ou internationale » ne pouvait « imposer son opinion » aux manifestants.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : L’Irak est secoué depuis le 1er octobre par une contestation inédite qui réclame « la chute du régime », marquée par des violences et la mort de plus de 250 personnes. Les autorités ont jusqu’ici proposé des réformes sociales et des élections anticipées, aussitôt dénoncées comme insuffisantes par les manifestants.

« Aucune personne, aucun groupe, aucune partie régionale ou internationale ne peut confisquer la volonté des Irakiens et leur imposer son opinion », affirme le sermon du grand ayatollah Sistani, lu vendredi à Karbala par un de ses représentants, Ahmed al-Safi.

Le grand ayatollah a appelé « les autorités compétentes à ne pas pousser des forces combattantes quels que soient leurs noms face aux manifestants pacifiques » pour ne pas « faire glisser le pays dans le gouffre des tueries internes ».

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE