Ankara libère un couple espion israélien

Ankara libère un couple espion israélien

La Turquie a libéré un couple israélien accusé d'espionnage en Turquie par l’entremise d'une partie tierce.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les médias israéliens ont fait état de la libération d’un couple israélien, arrêté en Turquie sous l’accusation d’espionnage, par l’intermédiaire d’une partie tierce. 

Les autorités turques ont libéré un couple israélien arrêté il y a quelques jours pour espionnage alors qu'il prenait des photos aux côtés du palais présidentiel turc.  Tôt dans la matinée, le couple est entré à l'aéroport de Ben Gourion à Tel- Aviv.

En vertu du communiqué conjoint publié par le bureau du Premier ministre israélien et le ministère des Affaires étrangères, Mardy et Natali Okinin ont été libérés à la suite d'un effort conjoint des autorités turques.

Le communiqué félicite également le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et le gouvernement turc pour leur coopération dans la libération des deux ressortissants israéliens, sans donner plus de détails sur le processus de leur libération.

Les médias israéliens n'ont pas révélé le nom de la partie étrangère qui a joué un rôle de médiateur dans l’affaire. Mais depuis l'arrestation du couple, Israël a déployé des efforts diplomatiques et de renseignement pour résoudre la crise concernant ses deux ressortissants et le chef du Mossad, David Barnea, est même intervenu dans ce dossier, en s’entretenant avec son homologue turc de ce sujet.

Des responsables israéliens ont prétendu que le couple s'était rendu en vacances en Turquie et qu’il avait été arrêté pour avoir pris des photos du palais présidentiel, mais qu’ils ignoraient qu'il s'agissait d'un crime.

Mais le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu, a déclaré dans ses premières réactions à ces arrestations : « Ils ont non seulement pris des photos de la résidence d'Erdogan, mais l'ont également marquée. On peut peut-être appeler une telle action une sorte d'espionnage politico-militaire.  Désormais, c'est alors le tribunal qui statue là-dessus ».

Tel-Aviv allègue que les deux ressortissants israéliens n'étaient pas au courant de l'interdiction de prendre des photos de la résidence du président turc. Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett a également affirmé que les deux individus n'étaient affiliés à aucune des institutions officielles israéliennes.

Le 21 octobre, les forces de sécurité turques ont arrêté 15 personnes accusées d'espionnage en faveur du Mossad lors d'une opération simultanée dans quatre provinces.

 Les services de renseignement turcs surveillaient leurs activités depuis environ un an, Ankara a déclaré qu'ils échangeaient des informations avec les services d'espionnage d’Israël et qu’ils tentaient de prendre des mesures contre la sécurité nationale de la Turquie.

Après qu'Ankara a officiellement annoncé l'arrestation et la détention de membres d’un service d'espionnage, proche du Mossad en Turquie et qu’il a fourni des informations sur les activités des membres du gang, Une délégation du Mossad s'est rendue en Turquie pour justifier les activités secrètes des espions israéliens sur le territoire turc.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE