Al Tanf frappée: cuisante révélation!

Al Tanf frappée: cuisante révélation!

Près d'une semaine après la frappe hybride qui a visé la base illégale américaine à al-Tanf, les médias US commencent à oser en parler mais chacune de leur référence s'avère un aveu d'échec.

Fox News vient de nous apprendre que les quelques 200 effectifs US/britanniques ou français qui se trouvaient sur la base en avaient été alertés quelque 48 heures avant, par la Résistance, d'où cette évacuation à la hâte qui avait précédé l'attaque elle-même. Cette frappe du 20 octobre visant al-Tanf : " 200 soldats américains ont été évacués d'une base en Syrie quelques heures avant les frappes. Un avertissement officieux aurait été ainsi envoyé aux États-Unis concernant l'imminence d'une attaque visant la base militaire d'al-Tanf, ce qui a donné à l'armée américaine la possibilité  d'évacuer son personnel  24 heures avant.

Un peu comme en janvier 2020 où la base américaine en Irak, Ain al-Asad avait été visée mais après un avertissement, al Tanf et ses 200 militaires savaient qu'ils allaient être pris pour cible. Or ce qui frappe c'est le degrés de la totale impréparation américaine. En 2020, l’avertissement n'est tombé que quelques minutes avant la frappe tandis qu'en 2021, les Etats Unis dispsait de 48 heures  avant d'être visé. Pour une puissance américaine qui se dit capable de relever tout défi, cette évacuation d'une part puis les dégâts infligés par les drones et les missiles pro iranien constituent une défaite cuisante, dit SouthFront citant FoxNews. "  l'Iran n'a pas caché aux États-Unis sa volonté de frapper, comme en témoignent les vols d'avions de reconnaissance militaires américains dans la zone de lancement de missiles et de drones, avions qui n'ont pourtant pas osé recourir à une action préventive. Dans ce concert d'aveu d'impuissance et d'échec, il y a quelque chose d'effrayant : cette frappe a l'air d'être un avertissement. La prochaine fois, la frappe nous tombera dessus sans préavis". 

Et la chaîne ne croit pas si bien dire : car que soit dit en passant, le "volet irakien" de cette attaque qui a impliqué cinq drones précédés d'une salve de missiles Fateh Mobin est entouré d'un très grand flou, les Américains étant incapables de distinguer ce qui leur est arrivé réellement d'au-delà des frontières irakiennes. En effet, le coup anti Hachd qu'ont constitué les irrégularités au scrutin législatif aurait du,  croyaient les Américains, bien désactiver la Résistance irakienne. C'est tout le contraire qui semble se produire : les manifs pacifiques contre les résultats des élections que les Emiratis ont réussi à manipuler ont atteint déjà la zone verte et rien ne dit que le futur PM d'Irak soit aussi réconciliant avce les USA qu'al Kazemi. Sur le plan militaire, Daech s’essouffle en Irak et l'action de la Résistance tend à aller au dela des frontières car les troupes US font désormais profil bas.

Ce lundi l'ex ministre irakien de l'Intérieur est revenu  d'ailleurs sur al-Tanf et ce que les Américains y préparent :: " Bagher Jabar al Zubaidi a pointé de doigt une Amérique " qui forment sans cesse les terroristes de Maghawir al Thura à al-Tanf pas tant pour attaquer l'armée syrienne que pour s'en prendre à la Résistance irakienne .. des dizaines de terroristes daechistes que les FDS ont fait relâcher avant de conduire vers le sud de Raqqa ou le nord de Palmyre préparent à passer à l'acte contre la Résistance. Al-Tanf est un site militaire et d'espionnage qui abrite non seulement les Américains mais encore des officiers britanniques et israéliens. la frappe aux drones kamikazes du 20 octobre n'était pas facile et les Américains et leurs acolytes auraient du l'avoir bien compris à l'heure qu'il est. C'est une sonnette d’alarme tirée à leur encontre qui a nettement changé les rapports de force. désormais la moindre tentative de vouloir lâcher les terroristes vers l'Iran ou à l'intérieur de la Syrie pourrait s’avérer lourd en conséquence pour les Yankee. Surtout que les Américains n'ont plus aucun allié en Syrie. les FDS ayant choisi de changer peu à peu le cap après avoir constaté de visu qu'ils risquent carrément leur peau s'ils décident se tenir aux côtés des Américains. Le scrutin 2021 aurai du servir de leurre pour prendre de court les Irakiens par une offensive massive daechiste depuis la Syrie, un peu comme celle de 2014", dit l'ex ministre.

Et pourtant les Hachd ne baissent pas la garde. Sur fond des protestations contre les résultats truqués des élections législatives en Irak, les Hachd al-Chaabi mènent des opérations avec pour objectif d’éliminer les résidus du groupe terroriste Daech à Sinjar, dans la province de Ninive. Dans un communiqué publié ce lundi 25 octobre, les Unités de mobilisation populaire irakiennes (Hachd al-Chaabi) ont annoncé le lancement d’une opération contre les résidus du groupe terroriste Daech à Sinjar dans la province de Ninive, dans le nord de l’Irak. n« Menée par le commandement opérationnel d’al-Anbar, l'opération a pour objectif d’identifier les zones autour de Sinjar où se cachent les terroristes et d’intensifier les mesures de sécurité pour y protéger les citoyens », a précisé le communiqué.  Dans un communiqué publié hier, 24 octobre, les Hachd al-Chaabi ont fait état d’une opération réussie dans le district de Tarmiyah, au nord de Bagdad. Les forces de sécurité irakiennes poursuivent les opérations de nettoyage des résidus de Daech pour l’éradication complète du groupe terroriste dont les éléments sont toujours actifs dans plusieurs régions dont Bagdad, Salaheddin, Diyala, Kirkouk, Ninive, al-Anbar.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114