Al-Khawaja met fin à sa grève de la faim après que les autorités aient acquiescé à ses demandes, et sa fille Zainab tweeté : « Nous attendons de voir.

Al-Khawaja met fin à sa grève de la faim après que les autorités aient acquiescé à ses demandes, et sa fille Zainab tweeté : « Nous attendons de voir.

"Son taux de sucre dans le sang est tombé à 2,4 ce matin, ce qui est un indicateur dangereux", a déclaré Zainab.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La militante bahreïnie Zainab Al-Khawaja a annoncé sur Twitter que son père « vient d'appeler » et qu'il « nous a dit qu'il avait arrêté sa grève de la faim ».

Zainab a déclaré que "son taux de sucre dans le sang est tombé à 2,4 ce matin, ce qui est un indicateur dangereux", et a souligné qu'"après avoir refusé de lui donner le sérum une deuxième fois, les autorités ont acquiescé à ses demandes et lui ont rétabli le droit de passer des appels. , qu'ils avaient injustement refusé.

Al-Khawaja a indiqué qu'on lui a "demandé aujourd'hui dans une interview si la grève de la faim est une méthode efficace" pour confirmer que "ça marche si les gens s'en soucient".

Elle a remercié tous ceux qui ont aidé et "ont exprimé leur solidarité et soutenu nos appels. Merci d'avoir démontré au système bahreïni que les gens du monde entier se soucient".

"Lorsque mon père (qui est condamné à la réclusion à perpétuité) m'a dit qu'il était menacé de nouvelles accusations devant le tribunal pour incitation à la haine contre le régime, ils ont coupé la communication", a déclaré Al-Khawaja.

"C'est scandaleux que mon père et d'autres aient à s'affamer et à mettre leur vie en danger juste pour pouvoir obtenir leurs droits fondamentaux. C'est aussi exaspérant que lorsqu'il est autorisé à nous parler, il est censuré au point où il ne peut pas nous dire ce qui se passe à l'intérieur."

Al-Khawaja a souligné que « nous attendons de voir si mon père recevra réellement les appels à venir » et a appelé à poursuivre « la solidarité avec lui, les prisonniers d'opinion à Bahreïn et dans le monde, dont le seul crime a été de dire la vérité face au régime."

L'éminent militant des droits humains Abdulhadi Al-Khawaja a annoncé la grève de la faim pour protester contre son interdiction de contacter sa famille. L'appel téléphonique est le seul moyen de communiquer avec sa famille après l'arrêt des visites en raison de la pandémie de Corona.

Al-Khawaja purge une peine d'emprisonnement à perpétuité pour avoir dirigé des manifestations antigouvernementales.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE