AIEA/Iran: le divorce ...?

AIEA/Iran: le divorce ...?

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique se rendra samedi à Téhéran pour discuter avec les Iraniens de la loi sur les mesures stratégiques pour la levée des sanctions.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Alors que le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, est attendu samedi en Iran, les ministres des Affaires étrangères de trois pays européens et le secrétaire d’État américain se retrouveront ce jeudi pour discuter du programme nucléaire iranien. Il va de soi que le résultat de la réunion de jeudi serve d’une feuille de route pour la visite de Grossi en Iran. 

Lorsque Rafael Grossi s’est rendu, il y a quelques mois, en Iran, la République islamique l’a bien accueilli et a fait preuve de sa bonne foi. Mais cela n’a rien changé puisque la position de l’Europe et des États-Unis envers le nucléaire iranien est fondée sur le maximalisme et l’entêtement au lieu de la logique et la ration. 

Après le retrait unilatéral de l’administration Trump de l’accord nucléaire, l’Europe, elle aussi, a refusé d’honorer ses engagements, pris dans le cadre de ce document, prouvant ainsi qu’elle ne suit que les politiques des États-Unis. 

Dans la conjoncture où la loi intitulée « mesure stratégique pour la levée des sanctions », adoptée par le Parlement iranien, permet le retrait de l’Iran du protocole additionnel dans quelques jours, les chefs de la diplomatie européens et américain se réunissent en urgence avant que le directeur général de l’AIEA prenne l’avion à destination de Téhéran. 

Aujourd’hui, le Leader de la Révolution islamique a déclaré : « Nous avons entendu beaucoup de promesses de monts et merveilles qui n’ont jamais été tenues. La parole et la promesse ne servent plus à rien. Cette fois-ci, c’est uniquement l’action qui compte. Si la partie adverse agit, nous aussi, nous agirons. Cette fois, la République islamique ne sera plus convaincue par la parole et la promesse ». 

Le message que l’on peut tirer de ces phrases de l’Ayatollah Khamenei est que « la mesure stratégique pour la levée des sanctions » est une loi irréversible et que la seule voie pour atténuer ou modifier cette loi est que la partie adverse passe à l’acte.

De plus, ces déclarations du Leader de la Révolution islamique prouvent que les sanctions ont échoué contrairement à ce qu'attendaient les Américains et les Européens.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020