Afghanistan: Paris rate son plan?

Afghanistan: Paris rate son plan?

Le coup de Pandjchir de l'Élysée va-t-il fonctionner? Par BHL interposé la France a tenté depuis quelques semaines déjà à attiser l'antitalibanisme à Pandjchir.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Ses appels effrénés lancés depuis Paris en direction de la minorité tadjike de Pandjchir à qui il recommande vivement de prendre des armes et de résister au barbarisme talib a toutefois un envers du décor l'Élysée ayant déjà amorcé le dialogue avec les "terroristes". À quoi joue la France? Au même scénario qu'en Syrie 2011 ou en Irak 2003. Il s'agit de créer une base de division ethnique et de tension permanente au nord de l'Afghanistan propre à nourrir une éternelle guerre civile.

Jean-Yves Le Drian s'est rendu à Doha d'ailleurs dans ce but : parler avec les talib tout en soutenant en sous main l'acheminement d'armes et de munitions à Pandjchir à l'effet de retarder autant que faire se peut le retour à la normale. Et ce d'autant plus que la Chine se pointe à l'horizon afghan, que la Russie est moins inquiète et que l'Iran parle de coopération avec les talibans et que l'axe US/Otan a plutôt l'air d'un dindon de la farce. 

« La réponse que nous avons vue de Kaboul jusqu'à présent n'est en aucun cas à la hauteur de nos attentes. Nous pensions à un gouvernement inclusif. Ce n'est pas le cas. Il y a eu des déclarations, il n'y a pas encore eu d'actes », a dit Jean-Yves Le Drian à  Doha. Puis kn a assuré lundi 13 septembre à Doha que « très peu » de Français restaient présents en Afghanistan, estimant à « quelques dizaines maximum » leur nombre dans le pays.

Le ministre a déclaré s’être rendu au Qatar pour, entre autres, « achever l’évacuation » de plusieurs personnes et offrir une « protection » aux Afghans qui craignent pour leur vie sous le régime des talibans.

A quelques heures d'intervalle de cette rencontre la France a annoncé, lundi, une aide de 100 millions d’euros en faveur de l’Afghanistan afin de contribuer à faire face à l'urgence humanitaire dans le pays.

« Face à l’urgence humanitaire en Afghanistan, la France a décidé de débloquer 100 millions € qui financeront des programmes humanitaires mis en place par les agences ONU ou par des acteurs humanitaires », a écrit le chef de la diplomatie française sur Twitter, suite à une intervention, depuis le Qatar, dans le cadre d’une réunion tenue à Genève sous la présidence du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

« En Afghanistan, près de la moitié de la population dont plus de 4 millions de femmes et près de 10 millions d’enfants ont besoin d’aide. Notre responsabilité est d’être à leurs côtés dans cette épreuve », a souligné Jean-Yves Le Drian.

Mais n'ayant pas de lien officiel avec Kaboul cette aide comment la France compte-t-elle de la fournir à Pandjchir. Vue l'expérience syrienne on a une petite idée....sous forme d'armement. Ce lundi toujours alors que Le Drian plaidait en faveur du respect des droits de l'homme en Afghanistan les taliban qui encerclent le Pandjchir découvraient des tonnes d'armements dans la vallée y compris des systèmes de lance missiles à courte portée.  C'est vrai que Macron a bien réussi à déclencher une quasi guerre civile en France entre pro et anti vax pro et anti Gilet jaune, pourquoi ne pas en faire autant en Afghanistan? 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114