1ère opération commando à Al-Aqsa!

1ère opération commando à Al-Aqsa!

Le 11 novembre 2021 vient d'entrer dans l'histoire : à peine quelques jours après que l'armée sioniste a très clairement annoncé ne plus oser faire passer ses convois militaires par des villes de la Palestine historique si une nouvelle guerre venait à éclater contre Gaza et ce,

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : en se fondant sur des rapports alarmants faisant tous état de la multiplication incontrôlée du nombre d'attaque à l'arme blanche contre les colons à Qods, et des tension sans précédent à Akka, à Lod, rapports alarmants qui ont même poussé la Grande Bretagne à laisser tomber les masques et à blacklister la Résistance dans l'espoir de ralentir l'irréversible déclin israélien, une opération commando avec une portée géostratégique vient de secouer la ville de Qods.

Une fusillade très rapidement transformée en échange de tirs et tenus par deux braves combattants palestiniens déguisés en Sioniste orthodoxe dont l'armée sioniste totalement choquée, ne cesse de dénoncer "l'appartenance au Hamas". Mais est-ce important ? Que ce soit des membres oui ou non du Hamas, du Jihad islamique ou même des palestiniens de la Cisjordanie, cette première attaque armée d'envergure visant les colons aurait demandé au préalable de minutieuses planifications et surtout un réseau militaire opérationnel et de renseignement étendu depuis Gaza à la ville de Qods, un réseau qui a percé allègrement les barrières sécuritaires et en renseignement sioniste pour prouver, si besoin est, que la "réunification" de la Palestine est désormais acquise et que la décolonisation s'accélère.
Selon ce rapport, quatre personnes ont été blessées, un militaire sioniste liquidé et un des membres du commando palestinien tombé en martyr. Or Les images de ce tout premier combat en pleine Qods le confirme; l'armée sioniste n'a rien vu venir : les premiers coups de feu ont éclaté non loin de Bab al-Salsala, l'une des portes les mieux protégées de la mosquée et vu la précipitation des policiers qui se bousculent vers les lieux de l'incident, on comprendre l'ampleur du choc. Certains journaux israéliens reconnaissant que l'assaillant Fadi Abou Chekhidam de Shafat était originaire de la vieille ville de Qods. 
Cette "affaire" de fusillade va-t-elle en rester là? Rien n'est moins sûr dans la mesure où l'entité se trouve là face à un autre impact de l'opération Epée de Qods qui a réuni la Palestine historique, Gaza et la Cisjordanie, tout le resituant au sein de l'axe de la Résistance et cette équation Qods atteinte égale guerre régionale à laquelle appartiennent le Hezbollah et Ansarallah. Peu avant cette première opération commando qui confirme l'extension de la lutte armée en plein cœur d'Israël, opération aussi surprenante que l'évasion de Gilboa, la Résistance palestinienne rendait publique sept priorités de toutes ses priorités.
Interrogé par la chaîne Qods, Haniyeh: défendre la cause palestinienne, défendre la sacralité de la Résistance quitte à l'étendre à l’intérieur et à l'extérieur de la Palestine jusqu'en Palestine historique, revenir à l'unité originelle et tisser des liens à l’échelle arabe islamique, établir des relations avec le monde au regard de la montée en puissance de la Résistance dans la région et évidemment protéger Qods contre l'ennemi sioniste. Ces priorités, Gaza les a remises au Caire, le médiateur. N’empêche qu'après l’opération de ce dimanche à Qods, l'entité n'a plus beaucoup de choix. 

En réaction à cette opération, le gourou Bennett a décrété il y a quelques heures l’état d'urgence tout en continuant à bluffer comme d'habitude: " C'étai dangereux mais nous avons pu neutraliser une opération qui aurait pu être encore plus dangereuse, a-t-il lancé aux Sionistes qui se trouvent  en état d'alerte et pour la première fois, non pas pour cause des missiles de Gaza mais bel et bien en raison de l'effondrement du "front intérieur".

Il est vrai que "l'Épée de Qods" n'a pas dit son dernier mot : "Qu'on se le dit sans façon...Gaza a acquis des capacités à organiser les cellules militaires, à les envoyer en Cisjordanie. Elle a une capacité de nuisance cybernétique propre à paralyser les infrastructures israéliennes. Mais le coup armé à Jérusalem est, de loin, le coup de grâce à Israël. Car avoir à faire face tous les jours à des fusillades qui partent de surcroît de l'intérieur des processions religieuses orthodoxes, c'est une tentative à faire dresser les sionistes contre les sionistes; désormais, nos policiers pourront ouvrir le feu à la vue d'un rabbin, d'un Israelien lambda, du moment qu'ils se comporteraient de façon bizarre. C'est le début des guerres fratricides inter-sionsites... Avouons que les Palestiniens, qui depuis la guerre du mois de mai, ne cessent de nous surprendre, ont fait un saut stratégique en avant. Après avoir poussé l'armée à éviter de traverser les villes arabes, les voici qui nous poussent à nous tirer de dessus!" 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114