1er F-16 "israélien" liquidé en "Israël" ...!

1er F-16

Qui aurait cru qu’à peine 72 heures après sa rencontre avec Poutine, et alors même que le ciel d’Israël est truffé de dizaines voire de centaines d’avions de chasse CentCom/EuroCom, avions qu’Israël a convoqués au chevet de son armée de l’air, puisque 5 mois après l’Epée de Qods,

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : lses stratèges se demandent encore comment se fait-il que le métro de Gaza littéralement noyé sous un tapis bombes anti Bunker, continuait à frapper Ashkeon, Ashdo Eilat, et à bousiller à coup de Qassam ou Fajr 5 le site Tamar, et à secouer Tel Aviv, à traquer les F-16 dans le ciel de Palmachim, de Nevatim, de Tel Nof … le gourou Bennett se trouve dans un pareil pétrin, lui qui n’a cessé de crier ces trois derniers jours et sur tous les toits avoir le quitus russe pour bombarder la Syrie ! Et dire que ce raid aérien daté de lundi 25 octobre, lancé précipitamment à coup d’hélico contre Quneitra où pour tout exploit, l’armée de l’air sioniste n’a bousillé que trois tour de surveillance vidés du Hezbollah que la presse israélienne n’a pas tardé à brandir à titre de preuve de complicité de Poutine avec Israël, n’a été en fin du compte qu’une grotesque couverture destinée à masquer ce pétrin ! Car c’en est une chose que d’être un pilote des 400 F-16 israéliens et être intercepté par les radars iraniens quelque part dans le golfe Persique, ou dans le ciel de la République d’Azerbaïdjan  c’en est une autre que de l’avoir été en plein ciel d’Israël! Que s’est-il passé au juste ?

«Les défenses aériennes iraniennes ont attaqué sans avertissement un chasseur israélien qui a violé la frontière aérienne syrienne, dit le site militaire russe Avia.pro qui ajoute : «  Un chasseur israélien qui a failli entrer dans l'espace aérien syrien à l’effet de lancer de nouvelles frappes contre le territoire de la République arabe, s’est trouvé verrouillé par un système de défense aérienne iranienne de facture inconnue. Un premier missile intercepteur du système en a détruit le missile air sol israélien Delilah, en laissant la vie sauve au pilote. C'est la première fois qu’une DCA iranienne lance une attaque contre les actions agressives israéliennes en Syrie, ce qui n’augure rien de bon pour Israël." Et pourquoi ? Car, si le chasseur a été intercepté avec succès par des radars renforcés, juste avant qu’il ne s’infiltre dans l’espace aérien syrien , cela veut dire très clairement que de redoutables pièces de la DCA made in Iran dont l’une, ‘Khordad-3’ a déjà prouvé de quel bois elle est faite en abattant en 2019 un MQ-4 américain au-dessus du golfe Persique, font désormais partie d’un réseau de défense aérien intégré qui couvre non seulement le sud de la Syrie et à fortiori, la Syrie orientale, mais encore le sud du Liban et l’Irak voisin. C’est une bulle de DCA qui tend à se mettre en place au moment où la tension monte d’un cran entre l’armée américaine d’une part et l’axe pro Iran de l’autre.

En effet ni Haaretz ni la chaîne Kan à l’origine de la publication de ce rapport ne précise la date de l’interception mais on pourrait facilement en deviner le moment, vu qu’après deux mois de trêve, Israël a repris ses attaques en octobre pour frapper à plusieurs des principales bases aériennes syriennes, T4, Maysaf, Shayraat entre autres,  ce qui signifie que le système en question pourrait avoir été déployé dans l’un ou dans tous les aéroports précités. L’Iran est-il sur le point d’intégrer le ciel syrien à un réseau de DCA régional ayant ses QG interconnecté dans chacun des pays dit de l’axe de la Résistance.

Remarquez que cette hypothèse a toute raison d’être suivie et sérieusement par l’Iran et ses alliés, car dans le camp d’en face, il y a un Israël, ayant récemment adhéré au CentCom et qui, malgré ce fait continue à bénéficier de l’appui des meilleurs armées de l’air occidentale. En porte la preuve l’exercice aérien « Bleu Flag », une première à avoir mobilisé pendant deux semaine en Israël et en Méditerranée  orientale les armées de l’air des Etats Unis, de la Grande Bretagne, de la France, de l’Italie, de  la Grèce voire de l’Inde et dont l’objectif, on s’en doute serait d’anéantir les capacités balistiques adversaires. 

Une DCA intégrée anti Israël/anti US s’expliquerait aussi par cette curieuse décision des Américains d'implanter US Air Force dans le nord de la Jordanie, à travers plus d’une dizaine d’aéroports qui font partie des meilleurs de la région. Etant au confluant de l’Irak, de la Syrie, d’Israël, du Liban et de la Méditerranée, la Jordanie reste le meilleur choix que les Américains auraient pu faire pour créer un front aérien anti Résistance. Mais un F-16 intercepté en plein ciel d’Israël, cela change tout »... Cela change tout  d’autant plus que la pleine apparition des missiles intercepteurs iraniens dans le ciel de la Syrie coïncide avec la première frappe hybride «  drone-missiles » de la Résistance ce 20 octobre contre la plus grande base que détiennent illégalement les Yankees en Syrie, al-Tanf, frappe qui à en juger le cafouillage qui règne au sein des milieux militaires US, a encore une fois de plus pris de court…

Bref, la Syrie est sous la protection des « missiles », intercepteurs, à propergol, et de croisière. Cette gamme de missiles offensifs et défensifs, soudain activés en Syrie, devrait bien alerter l’entité. Car cette fois, un missile intercepteur « Sayyad » tiré à partir des batteries anti missiles Khordad-3  et équipé d'une ogive d'environ 200 kilogrammes et ayant une vitesse d'environ 1 200 mètres par seconde, a laissé la vie sauve au pilote. Mais il se pourrait que les F-16 aient à faire face aux drones-DCA et là les choses seront quelque peu différentes : Le drone « Kian 2 » en tant que drone kamikaze a la capacité d'attaquer un large éventail de cibles au sol, pire, le drone « Arash » avec une portée de 1400 km et une capacité anti-radar peut écraser  les défenses aériennes et mener des opérations antinavires. Il est aussi considéré comme le drone suicide ayant la plus grande portée du monde ….

C'est un drone flâneur certes mais il peut surtout être lancé à partir de conteneurs portables que même des voitures normales peuvent transporter. Cela augmente la mobilité et la puissance de déplacement des drones suicides pendant le camouflage.  Arash  d'abord été fabriqué pour détruire et paralyser les systèmes radar ennemis et cibler des infrastructures vitales sensibles... mais ses dernières versions aiment follement à heurter les F-16.

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114