Réunion sur les courants salafistes contemporains dans le monde musulman

 Réunion sur les courants salafistes contemporains dans le monde musulman

L’Hodjat-ol-islam Mahdi Farmanian, directeur de l’université des écoles islamiques, lors d’une réunion sur le salafisme à l’époque contemporaine, le 5 février 2015, à l’université Chamran d’Ahwaz, a présenté les solutions des chiites aux problèmes des groupes takfiris.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : «Il existe aujourd’hui, six groupes salafis dans le monde de l’islam, 20 courants idéologiques, 10 écoles juridiques et 100 groupes de soufis. Le monde de l’islam compte 1 373 000000 d’adeptes dont 250 000 000 sont chiites», a-t-il

L’Hodjat-ol-islam Mahdi Farmanian  a souligné : « Parmi les sunnites, les 450 000 000 d’Ash’aris sont opposés aux groupes salafis et wahhabites. Le Maturidisme est une école de théologie sunnite semblable à l'Ash'arisme, aussi bien dans sa méthodologie que dans ses avis théologiques qui compte 500 000 000 adeptes opposés aussi aux salafis

Il a ajouté : « Un groupe de 250 000 000 est composé des salafis d’où est sortie la secte wahhabite qui considère les autres musulmans comme des impies. Il existe aussi un groupe chez les sunnites en dehors des quatre écoles, qui rejette l’imitation dans le domaine religieux. Ebn Taymiyeh qui est le fondateur de l’école salafi, considérait que seul Dieu devait être vénéré et que l’affection envers les « Amis de Dieu » était une forme de polythéisme. »

Le directeur de l’université des écoles islamiques a précisé : « Cette idée est apparue au VIIIème siècle et n’existait pas auparavant.  Ebn Taymiyeh a aussi rejeté le recours aux savants et estimait que chacun devait lui-même, définir et découvrir les règles religieuses.  Ses idées ont été critiquées et oubliées jusqu’au XIIème siècle, avec l’apparition de Mohamad Ben Abdoul Wahab

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

قدس راه شهداء
Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes