Dix soldats israéliens tués par la résistance a Beit Hanoun - un second soldat aurait été capturé

Dix soldats israéliens tués par la résistance a Beit Hanoun - un second soldat aurait été capturé

Les Brigades al-Qassam affiliées au Hamas ont revendiqué la responsabilité, le vendredi d’avoir tué « au moins » 10 soldats israéliens après avoir ciblé à l’explosif une unité d’infanterie israélienne dans l’est de Beit Hanoun.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les brigades al-Qods, branche armée du jihad islamique, ont annoncé avoir bombardé ce vendredi soir pour la première fois le réacteur nucléaire de Soreq situé au sud de Tel Aviv à l’aide d’un missile de type Boraq 70. Dans un communiqué, les brigades al-Qods ont aussi affirmé avoir bombardé le port stratégique d’Ashdod avec un missile Grad.

Un avion israélien directement visé

Par ailleurs, les brigades Ezzedine el-Qassam, branche armée du Hamas, ont directement visé ce vendredi un avion militaire israélien dans l’espace de Gaza. Des unités de l’armée de la défense antiaérienne appartenant au Hamas ont frappé un avion F15 alors qu’il menait un raid contre la ville de Gaza. L’avion a été directement visé et a pris feu, confirment le Hamas.

C’est la deuxième fois que ces brigades frappent un avion israélien depuis le début de l’offensive contre Gaza.

Trois missiles ce soir sur Tel Aviv

Les brigades al-Qassam ont bombardé ce vendredi soir la ville de Tel Aviv à l’aide de trois missiles de type M75. Des sources israéliennes ont indiqué que les sirènes ont retenti dans la ville de Tel Aviv.

Soldate capturée  ?

Des médias arabes ont rapporté une information sur la capture par les factions de résistance de la soldate israélienne Tania P., portant le numéro 5988155 de la brigade Golani, l’une des plus équipées parmi l’armée israélienne. Selon le site d’information Qabas, les brigades de résistance auraient capturé deux soldats.

59 soldats israéliens tués

Les brigades Ezzedine el-Qassam ont confirmé le meurtre de plus de 59 soldats israéliens et détruit 44 jeeps et chars blindés depuis le début de l’offensive sur Gaza. Plus de 300 autres soldats israéliens ont été blessés.

Un char Merkava détruit

Par ailleurs, l’armée israélienne a reconnu la mort d’un soldat ce vendredi matin au nord de Gaza, fournissant un bilan de 33 soldats morts dans les combats à Gaza.

Yediot Aharonot : « Israël a subi une défaite cuisante »

Côté israélien, le célèbre analyste du quotidien Yediot Aharonot, Shimon Shiffer a évoqué une « défaite cuisante de l’armée israélienne à Gaza ».

Selon Shiffer, « le Jihad islamique et le Hamas ont fait preuve d’une étrange résistance depuis le début de cette offensive. La guerre est régie par le principe de surprise, ce qui nous coutent davantage de soldats et nous poussent à poursuivre notre offensive, une offensive qui n’a atteint aucun de ses objectifs ! »

« L’initiative de guerre est entre les mains du Hamas et du Jihad », a-t-il regretté.

Pour sa part, Ron Ben Yashai, expert militaire de ce même journal indique : « dès les premiers jours de l’offensive contre Gaza, l’armée israélienne a perdu plusieurs de ses hauts officiers qui dirigent les forces d’élite. Il s’agit d’un coup difficilement réparable ! »

Et d’ajouter : « Depuis le début de la guerre nous avons largué 120 tonnes de bombe sur Gaza. Mais rien n’a changé et notre armée continue à faire l’objet d’attaques palestiniennes ».

La brigade Golani de nouveau ébranlée

Les médias israéliens, dont Arutz Sheva et Times of Israël ont affirmé que le commandant du 12eme régiment de la brigade Golani a été grièvement blessé.

Le commandant en question dont l’identité n’a pas été révélée en raison de la censure très stricte imposée aux médias israéliens, aurait été blessé dans l’explosion d’un tunnel piégé par les résistants à Gaza.

Ce commandant était en charge des opérations d’espionnage au sein de la brigade Golani, une unité d’élite de l’armée sioniste.

Cette force d’élite s’est montrée particulièrement vulnérable depuis le début de l’incursion terrestre à Gaza, surtout après la mort de 13 de ses soldats dont son commandant Ghassan Alien et son adjoint Roi.

Purge au sein de l’armée sioniste

Par ailleurs, l’armée sioniste a annoncé avoir arrêté plusieurs soldats et colons israéliens pour avoir révélé au grand public et via les réseaux sociaux le bilan réel des morts et des blessés au sein de l’armée d’occupation israélienne à Gaza.

Une semaine après le début de l’offensive terrestre, « Israël » n’a reconnu que 32 morts dans les rangs de son armée.

Certains israéliens ont annoncé avoir reçu la nouvelle de la mort de leurs proches via WhatsApp.

L’armée sioniste est allée encore plus loin dans la censure, en confisquant les portables des soldats israéliens. L’armée a affirmé dans un communiqué l’arrestation de plusieurs soldats pour avoir informé la famille d’un officier et d’un soldat de leur mort. « Ces informations ne doivent pas fuiter puisque ’Israël’ se trouve dans un état sensible ».

L’armée d’occupation a en outre autorisé à la publication l’information sur la mort d’un sergent-chef de réserve Yaïr Ashkenazy tué durant la nuit dans les combats avec la Résistance à Gaza.    

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib