Contre le Hamas, une guerre qui profite de la recherche des colons sionistes

Contre le Hamas, une guerre qui profite de la recherche des colons sionistes

Les autorités de l’occupation sioniste mènent une campagne militaire de plus en plus large, en Cisjordanie. Des campagnes d’arrestations sont aussi menées partout, à Naplouse, à Bethléem, à Al-Khalil. Cette même ville d'Al-Khalil étouffe dans cette campagne de recherche des colons disparus.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les soldats israéliens empruntent les rues de la ville de Jénine, au milieu des maisons et des boutiques. Ils lancent des bombes assourdissantes et des balles en caoutchouc en direction de Palestiniens qui lancent des pierres. Cette scène se répète dans plusieurs villes palestiniennes.

Des sources sécuritaires israéliennes et palestiniennes ont rapporté que des soldats et des policiers avaient blessé cinq Palestiniens, à Jénine, à Ramallah et à Naplouse.

Plus de quarante Palestiniens ont été arrêtés, la plupart membres du mouvement de la résistance islamique Hamas, dans une opération appelée « Nettoyage des étables ». Ainsi, le nombre de Palestiniens détenus a dépassé les deux cents, un nombre en recrudescence. Des sources palestiniennes indiquent que l’armée de l’occupation sioniste a aussi arrêté des membres du mouvement du Fatah qui travaillent dans les services palestiniens de la sécurité, dans le camp de Balatta, vers Naplouse.

Le cabinet israélien, dans une réunion de trois heures, a décidé de renforcer les conditions de détention des membres du Hamas et de désigner le ministre de la sécurité pour appliquer la décision. Le conseiller juridique du gouvernement israélien a été désigné pour étudier l'envoi de responsables du Hamas de la Cisjordanie vers la bande de Gaza.

Une source politique bien informée a déclaré qu’"Israël" travaille sur deux niveaux. Le premier niveau est sécuritaire. Les forces de sécurité israéliennes augmentent leurs pressions sur le mouvement du Hamas. Le deuxième niveau est politique. Il s'agira de délégitimer l’alliance entre l’autorité palestinienne et le Hamas.

Puis une source militaire israélienne a menacé de continuer la pression sur les Palestiniens, jusqu’à la fin. « L’enlèvement de nos jeunes aura des conséquences de longue portée. Les Palestiniens savent bien que l’armée va jusqu’au bout dans de tels cas », menace la source. Et cette fois, l’armée vise le Hamas à tous ses niveaux sans exception, ajoute la source.

L’attaque israélienne ne sera pas à l'encontre du Hamas seulement, mais elle va aussi jusqu’à des cellules actives, des entreprises et des hommes d’affaires.

Des équipes de l’administration civile de l’occupation sioniste en Cisjordanie ont investi plusieurs institutions du Hamas et ont confisqué beaucoup de matériel, dont des ordinateurs, des dossiers et des documents.

Une autre source sécuritaire israélienne a dit qu’"Israël" a décidé de viser même les institutions civiles et économiques.

Ces institutions, selon la source, travaillent pour recruter les gens et dans le blanchiment d’argent utilisé pour financer des activités. C’est pour cette raison que le terrorisme israélien a envahi la ville et les camps de Naplouse, au nord de la Cisjordanie. Plus de mille soldats ont participé à cette attaque.

Des médias israéliens ont rapporté d’un officier israélien de haut grade : « Sont pratiquées des pressions sur tout ce qui vient du Hamas : politique, civil, gouvernement local, associations de bienfaisance, tout ce qui appartient au Hamas. Nous démantelons toute chose. Nous les poussons vers l’arrière. Les informations récoltées seront utiles au niveau des renseignements ».    

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mourining of Imam Hossein
Asura mystery of creation