La femme au volant, un «mal» selon le mufti d'Arabie saoudite

La femme au volant, un «mal» selon le mufti d'Arabie saoudite

Le mufti d'Arabie saoudite a affirmé qu'empêcher les femmes de conduire était destiné à «protéger la société du mal.

Ahlul Bayt Nouvelles Agence (ABNA) : Le mufti d'Arabie saoudite, Cheikh Abdel Aziz Al-Cheikh s'est exprimé mercredi 27 novembre sur l'interdiction des saoudiennes de conduire. Il a appelé à « ne pas faire de la question  l'une des préoccupations majeures de la société » et conseillé « d'envisager cette question sous l'angle de la protection de la société du mal », qui découlerait, selon lui, de l'autorisation des Saoudiennes à conduire.

L'Arabie saoudite est le seul pays au monde qui interdit aux femmes de prendre le volant. Des militantes saoudiennes ont pourtant indiqué mercredi avoir reçu l'assurance du ministre de l'Intérieur, le prince Mohammed ben Nayef, que la question du droit de la femme à conduire était à l'étude.


En octobre, des militantes avaient appelé les Saoudiennes à prendre le volant le 26 octobre, mais avaient retiré ensuite cet appel pour éviter une confrontation avec les autorités qui avaient multiplié les mises en garde. Ce jour là, 16 femmes avaient été arrêtées au volant et ont du s'acquitter d'amendes.

Fin/229
 

قدس راه شهداء
Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes