Attentat de Buenos Aires (1994) : Israël veut entraver tout accord entre l’Iran et l’Argentine !

Attentat de Buenos Aires (1994) : Israël veut entraver tout accord entre l’Iran et l’Argentine !

L’affaire de l’attentat meurtrier contre l'Association mutuelle israélite argentine (AMIA) perpétré en 1994 refait surface. La justice argentine vient de décider le lancement d’une enquête sur les agissements du ministre de l’Intérieur de l’époque, qui aurait soudoyé un témoin capital !

Ahlul Bayt Nouvelles Agence (ABNA) : L’Argentine a passé un accord avec l’Iran afin qu’une Commission indépendante fasse une enquête concernant l’attentat contre l'Association mutuelle israélite argentine de Buenos Aires en 1994, dans lequel 85 personnes avaient alors péri. Cette Commission a été validée par le Conseil de Sécurité nationale d’Iran, avec l’accord du Guide suprême de la Révolution, Seyyed Ali Khamenei.

Le 28 septembre 2013, le ministre argentin des Affaires étrangères, Hector Timerman, a rencontré à New York son homologue iranien, Mohammad Jawad Zarf, lequel a assuré que l’Iran « honorerait tous les points de l’accord » afin de faire toute la lumière sur cet attentat. L’engagement iranien a lieu alors que les relations entre l’Iran et l’Occident semblent prendre une nouvelle tournure.

La présidente de l’Argentine, Cristina Kirchner a qualifié l’accord passé entre l’Iran et l’Argentine d’« historique » : « environ 19 ans après l'attentat contre l'AMIA et pour la première fois, il y a un instrument légal mis en place entre l'Argentine et l'Iran ». La Commission sera « composée de cinq juristes internationaux de renom pour établir la vérité et aucun d'entre eux ne pourra être de la nationalité de l'un des deux pays », a-t-elle précisé.

Les autorités israéliennes restent très perplexes à propos cette enquête. Ce qui est compréhensible quand on sait que l’attentat contre l’AMIA est un des crimes brandis par Israël et l’Occident pour démontrer que l’Iran est un Etat terroriste, qu’il faut étrangler économiquement, avant de l’attaquer militairement pour satisfaire aux exigences de Tel-Aviv…

Dans une interview donnée au magazine iranien Traz, le général Ahmad Vahidi, ex-ministre iranien de la Défense, affirme que « le lobby sioniste et l’entité israélienne cherchent à entraver tout accord irano-argentin concernant l’attentat contre le centre juif AMIA à Buenos Aires en 1994, faisant 85 morts. La présidente Cristina Kirchner et le ministre argentin des Affaires étrangères avaient réussi, il y a plusieurs mois, à trouver une entente avec les responsables iraniens afin de clôturer l’affaire AMIA. Toutefois, le lobby sioniste était intervenu pour faire pression sur le gouvernement argentin afin de garder le dossier ouvert ! ».

Les autorités iraniennes ont demandé à l’Argentine de fournir des preuves prouvant l’accusation avancée par Israël. Cependant, le gouvernement argentin avoue que l’entité sioniste n’a pu fournir aucune preuve de l’implication de « près ou de loin » des Iraniens dans cet attentat ! L’entité sioniste s’acharne encore sur l’Iran. Paranoïaque, elle rend responsable la République Islamique d’Iran de tous ses maux !

Le Parti Anti Sioniste appelle tous les pays souverains et libres à ne pas céder à la mainmise israélienne et à renforcer leurs actions contre les lobbies sionistes. N’oublions pas que l’Amérique latine est un nouveau bloc de la Résistance, et l’alliance entre ce bloc et le bloc d’Orient fait peur à Israël ! L’entité sioniste ruse pour diaboliser l’Iran aux yeux de tous tant elle voit sa fin arriver à grand PAS…

Fin/229

Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib