Mort du chef d’un groupe rebelle philippin se réclamant de Daesh

Mort du chef d’un groupe rebelle philippin se réclamant de Daesh

Les forces de sécurité philippines ont abattu jeudi le chef d’un groupe armé responsable d’attentats contre des civils et qui se réclame de l’organisation takfiro-wahhabite Daesh.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Mohammad Jaafar Maguid était le fondateur et le chef d’Ansarul Khilafa Philippines. Il a été abattu peu après minuit dans une station balnéaire de la grande île de Mindanao, a annoncé la police dans un communiqué. Trois de ses acolytes ont été arrêtés.

Ansarul Khilafa est l’un des nombreux groupes armés actifs sur Mindanao, dans le sud de l’archipel.

« Il était recherché pour des attentats commis avec des bombes artisanales lors de fêtes de villages », a déclaré à l’AFP le chef de la police régionale, Cedric Train.

« Ils hissent sur leurs bases le drapeau de Daesh. Ils cherchent à être reconnus par Daesh », a-t-il ajouté.

L’armée avait abattu huit membres d’Ansarul Khilafa dans une fusillade en novembre 2015 à Palimbang, la ville natale de Maguid, à un millier de kilomètres au sud de Manille.

Le ministre de l’Intérieur, Ismael Sueno, a mis en garde contre le risque que la mort de Maguid n’entraîne des représailles de ses partisans, notamment lors de célébrations catholiques prévues ce mois-ci dans l’archipel.

Ansarul Khilafa avait notamment commis en 2008 un attentat à Mindanao qui avait tué deux civils et a réalisé de nombreux braquages à main armée, selon Sidney Jones, directeur de l’Institut pour l’analyse politique des conflits, basé en Indonésie.

Train a indiqué que les autorités enquêtaient sur une possible implication d’Ansarul Khilafa dans l’attentat de Davao, la principale ville de Mindanao, qui a fait 15 morts en septembre.

Maguid, âgé de 32 ans selon M. Train, était apparu l’année dernière dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux dans laquelle des chefs d’autres groupes armés faisaient allégeance à Daesh.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Arba'een
Mourining of Imam Hossein