• Un scientifique iranien « en otage » aux Etats-Unis

    Masoud Soleimani, un scientifique iranien arrêté aux États-Unis, a été « absolument pris en otage » par le gouvernement américain, a déclaré son frère appelant les organisations internationales des droits de l’homme et les instances responsables à intervenir après huit mois de son arrestations pour des raisons inconnus.

    A suivre ...
  • Pourquoi Thomas Jefferson possédait-il une copie du Coran ?

    Dans les années 1700, l’homme d’État américain Thomas Jefferson a acheté un exemplaire du Coran. Des documents historiques suggèrent que le troisième président des États-Unis avait acheté ce livre sacré alors qu’il était encore étudiant en droit. Seulement, d’autres affirment qu'il l'avait étudié pour «mieux comprendre ses ennemis musulmans en Afrique du Nord».

    A suivre ...
  • Guerre USA/Iran: le pronostic russe

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères et négociateur en chef sur le nucléaire a déclaré que Moscou ne sait pas jusqu’où iront les tensions entre Téhéran et Washington mais sait bien que la pression politique maximale de Washington ne porterait pas ses fruits.

    A suivre ...
  • Le S.O.S de Trump à l'Iran

    Sur le site web « Informed Comment », Juan Cole, professeur d'Histoire à l'Université du Michigan, écrit un article intitulé « Trump, otage de Bolton et de Pompeo, demande à l’Iran de le sauver ». Cet article tente d’examiner les raisons pour lesquelles le président américain a appelé les Iraniens à lui passer un coup de fil.

    A suivre ...
  • Bolton bientôt limogé?

    Les échecs consécutifs de l’équipe belliciste de John Bolton au sein de l’administration américaine dont ses tentatives ratées du « changement de régime » au Venezuela et en Corée du Nord, son bellicisme inné contre l'Iran et ses divergences de vues avec le secrétaire d’État Mike Pompeo pourraient contraindre Donald Trump à chasser son conseiller va-t-en-guerre.

    A suivre ...
  • "Notre groupe aéronaval, nos avions ne pourront rien contre les missiles iraniens" (l'US Navy)

    Les missiles iraniens constituent une menace réelle et permanente pour les forces américaines déployées au Moyen-Orient, affirme Scott Ritter, un ancien officier des renseignements de l'US Navy et inspecteur en armement de l’ONU en Irak de 1991 à 1998, pour qui c’est Israël qui a incité le gouvernement américain à déployer des forces militaires dans le golfe Persique. Ce faisant, Israël a exposé les forces américaines à de très graves dangers.

    A suivre ...
  • L’Iran répond à l’offre de dialogue de Trump

    L’ambassadeur d’Iran auprès des Nations unies a rejeté l’appel du président américain Donald Trump à de nouvelles négociations avec Téhéran, affirmant que le retrait de Trump de l’accord nucléaire de 2015 l’an dernier, indiquait qu’il pourrait « revenir de nouveau » sur sa décision lors de négociations futures.

    A suivre ...
  • CGRI: USS Lincoln franchira "le Rubicon"?

    Les États-Unis durcissent leurs pressions contre l’Iran dans le cadre de leurs sanctions unilatérales. John Bolton, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis parle d’attaque militaire et les Américains continuent pendant ce temps à se coordonner avec le CGRI pour pouvoir traverser le détroit d’Hormuz tout en n’osant interdire la libre navigation des navires iraniens dans les autres mers.

    A suivre ...
  • USA: un bluff de 100 000 tonnes?

    Le journal allemand Franffurter Allgemeine a publié cette semaine un article signé par Lorenz Hemicker portant sur les récentes déclarations du conseiller à la sécurité nationale du président américain, John Bolton, après le déploiement du porte-avions Abraham Lincoln. « Un bluff de 100 000 tonnes ? » s’interroge l’auteur.

    A suivre ...
  • USA/Iran : à un pas de la confrontation?

    Après avoir brûlé la quasi totalité de ses cartes, il ne reste à l'axe Bolton-Pompeo qu'un dernier recours : faire peur aux Iraniens. Le seul hic : ils ne connaissent ni les Iraniens ni la région , estime Hadi Mohamadi, joint par Presstv, en allusion à la décision du conseiller américain pour la sécurité nationale qui a annoncé l'envoi dans le golfe Persique d'une flotte composée d'un porte-avions et des bombardiers, façon d'envoyer un message "clair et indubitable" à l'Iran.

    A suivre ...
  • Bolsonaro au Mur des lamentations

    Le président brésilien Jair Bolsonaro est devenu lundi le premier chef d'Etat étranger à se rendre au Mur des Lamentations à Jérusalem en compagnie d'un Premier ministre israélien, rompant avec une longue pratique diplomatique dans les pas de l'administration Trump.

    A suivre ...
  • Si les USA frappaient l'Iran ...

    L'année 2019 serait l'année de la guerre contre l'Iran, prévoit une certaine presse qui juge désormais "plus que probable" une guerre américaine opposant Washington à Téhéran. Ces journaux relèvent dans le même temps que les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et Israël s’apprêteraient à déclencher un conflit contre l’Iran.

    A suivre ...
  • Marzieh Hachemi a été libérée

    Au bout de dix jours de détention l'administration US a fini par libérer sans inculpation la journaliste et présentatrice d'origine afro-américaine de Press TV Marzieh Hachemi.

    A suivre ...
  • Pourquoi les USA humilient-ils Riyad?

    Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, n’est pas resté indifférent aux propos assez désobligeants du président américain au sujet du roi d’Arabie. Il a posté ce 4 octobre sur son compte Twitter un commentaire qui invite à la cohésion du monde musulman.

    A suivre ...
Le mois sacré du Ramadan
conference-abu-talib