Russie : comment lutter à l’iranienne contre les sanctions US

  • News Code : 840457
  • Source : Press TV
Brief

Dans le contexte des efforts américains pour imposer des sanctions supplémentaires contre l’Iran et la Russie, Téhéran a dressé une liste de contre-mesures, a déclaré à Sputnik le président du centre de recherches du Parlement iranien, Khasem Jalali.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : « Notre centre, à l’aide de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère, envisage un programme de 20 articles de mesures d’urgence pour contrer les sanctions américaines », a déclaré Khasem Jalali.

« Dans le cadre de ce plan, le gouvernement accordera 10 billions de rials iraniens (300 millions de dollars) au Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) et autant pour le développement du programme de missiles du pays », a déclaré Jalali dans une interview accordée à Sputnik.

Le plan d’urgence a pour objectif de contrer le soutien américain au terrorisme et les violations des droits de l’homme aux États-Unis. Il comprend des mesures visant à contrer les sanctions économiques américaines, à soutenir les forces armées iraniennes et à s’opposer aux politiques terroristes des USA dans la région.

Emad Abchenassan, rédacteur en chef du journal Iran Press et spécialiste de Sputnik, a déclaré que le CGRI était le principal levier de défense de l’Iran contre les menaces économiques et militaires américaines dans la région.

« Le plan se concentre sur les contre-mesures à la politique de soutien des États-Unis au terrorisme. Cela inclut les sanctions iraniennes contre les organisations qui ont des liens étroits avec Washington et fournissent une aide financière aux terroristes, leur vendent des armes et violent les droits de l’homme », a déclaré Emad Abchenassan.

Il a décrit l’unité d’élite du CGRI, la Force Qods, comme la principale ligne de défense contre le terrorisme et les crimes américains, et a déclaré que le CGRI et le programme de missiles iraniens avaient permis de garder les terroristes loin des frontières du pays.

« De plus, ces deux boucliers [le CGRI et le programme de missiles, NDLR] servent les intérêts de toute la région du Moyen-Orient en luttant contre les terroristes en Syrie et en Irak. C’est pourquoi sans l’effort du CGRI, l’éradication du terrorisme au Moyen-Orient ne pourrait pas être réalisée », a souligné Emad Abchenassan.

Il a ajouté qu’avec les tentatives d’introduire de nouvelles sanctions contre l’Iran, les États-Unis ont violé les termes de l’accord nucléaire conclu en 2015 entre la République islamique d’Iran et les 5+1.

« Nous avons signé cet accord pour montrer au monde que le programme nucléaire iranien est purement pacifique et que nous mettons en œuvre nos obligations internationales. Ce sont les États-Unis qui ne respectent pas leurs engagements. Selon les termes de l’accord, l’Iran a le droit de suspendre la mise en œuvre du Plan global d’action conjoint si un autre signataire viole ses termes », a déclaré Emad Abchenassan.

Le 15 juin, le Sénat américain a approuvé, à une écrasante majorité, un projet de loi sur les nouvelles sanctions contre l’Iran et la Russie.

Les sanctions anti-russes ont été une réponse à l’ingérence présumée du Kremlin dans les élections présidentielles américaines de 2016.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016
We are All Zakzaky