Iran:

Rohani entend la voix du peuple

Rohani entend la voix du peuple

Lors de la réunion du cabinet qui s’est tenue ce dimanche après-midi, le président iranien a brossé un tableau clair et net des conspirations tramées à l’encontre de l’Iran islamique. « La nation iranienne comprend très bien la situation délicate dans laquelle se trouvent le pays, la région et le monde. Elle décidera en fonction de ses intérêts nationaux », a-t-il précisé.

L’Iran a été ces trois derniers jours le théâtre de multiples manifestations. Hassan Rohani a souligné que le peuple iranien est un « peuple libre » et que conformément à la Constitution et aux droits de citoyenneté, « la nation est bien libre de faire entendre ses revendications et ses doléances. Mais elles doivent être exprimées de façon à ce qu’elles débouchent sur une amélioration de la situation du pays et de la vie des gens ».

« Le règlement de certaines des questions n’est pas facile et nécessite beaucoup de temps. Le gouvernement et le peuple doivent les résoudre, main dans la main », a-t-il indiqué. Et d’ajouter :

« Certains problèmes économiques puisent dans les années passées et certains autres sont récents. Il incombe au gouvernement et au peuple de s’unir et de s’entraider. Mais le peuple ne se plaint pas seulement de la situation économique: il réclame la transparence sur les affaires de corruption. Il exige que la lumière soit faite sur certaines questions, que la lutte contre la corruption prenne une tournure plus sérieuse. Le peuple se réserve le droit de critiquer toutes les affaires du pays et nous estimons que le gouvernement et le pays appartiennent au peuple. »

Le président Rohani a ensuite évoqué la satisfaction des ennemis de la Révolution islamique pour dire : « Cet homme aux États-Unis qui veut compatir avec le peuple iranien, aurait-il oublié qu’il nous a récemment traités de peuple terroriste ? Celui qui, de la tête au pied, montre de l’hostilité envers le peuple iranien, n’a pas le droit de nous exprimer de la compassion.

Les pays arabes de la région qui n’ont jamais établi de bonnes relations avec notre pays, se réjouissent aujourd’hui des agissements qui l’ont secoué. Réfléchissons à un point: est-ce cette manière de protester était dans l’intérêt du peuple ou de celui des autres !? »

Pour le président iranien, les plus précieux capitaux dans la région sont la sécurité nationale, la paix, la cohésion nationale, l’unité et la fraternité en Iran. « Dans notre pays cohabitent toutes les ethnies et toutes les confessions. C’est durant les dernières élections que la nation a montré son attachement et sa sensibilité envers les intérêts nationaux et l’avenir du pays », a-t-il martelé.  
...............
300


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
We are All Zakzaky