Rohani dénonce "l'hostilité" des Etats-Unis envers l'Iran

Rohani dénonce

Le président iranien, Hasan Rohani, a dénoncé "l'hostilité" des Etats-Unis contre Téhéran, après que son homologue américain, Donald Trump, ait annoncé le retrait de son pays de l'accord nucléaire signé entre l'Iran et le G-5 + 1 et rétablir des sanctions contre l'Iran.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "Le gouvernement américain a toujours été hostile à la nation iranienne et aux peuples régionaux (d'Asie occidentale)", a dénoncé M. Rohani dans une allocution télévisée quelques minutes après l'annonce par Trump de sa décision controversée d'abandonner l'accord nucléaire avec l'Iran le plan global d'action conjointe (JCPOA).

"Ils (les Etats-Unis) n'ont jamais respecté les engagements qu'ils ont pris lors de la signature de l'accord nucléaire, malgré tout (...) le peuple et le gouvernement de l'Iran restent attachés à leurs obligations. Aujourd'hui, nous avons vu quel pays ne respecte pas ses engagements ", ajoute-t-il.
 
Rohani avec ces mots référés à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a continuellement confirmé que l'Iran a toujours rempli les engagements établis dans le pacte nucléaire.

"Si nous nous conformons aux objectifs de l'accord en coopération avec d'autres membres du pacte, il continuera à se tenir (...) En abandonnant le pacte, les Etats-Unis ont officiellement contrevenu à un traité international", dit Rohani, soulignant que Une fois, que "désormais, l'accord est entre l'Iran et cinq pays" se référant au Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, la Russie et la Chine, et la sortie des États-Unis.

Et pour cette raison, il a présenté un plan pour négocier avec les autres signataires de l'accord comment garantir les intérêts de son pays avant les sanctions américaines. "Nous devons être patients pour voir comment les autres pays réagissent", explique-t-il.

Le président de la République islamique, dans une autre partie de ses déclarations, a indiqué que l'Iran a la capacité de reprendre ses activités nucléaires et de revenir pour produire de l'uranium enrichi "sans aucune limitation".

Il a également fait allusion à l'approbation omnipotente qui, depuis le début, a offert le régime «illégitime» d'Israël aux efforts de Trump pour abandonner le pacte nucléaire. Il a également dénoncé le meurtre des scientifiques nucléaires iraniens par le régime de Tel-Aviv. "Il n'y a pas un jour dans toute son histoire dans lequel (Israël) n'a pas été cruel envers les peuples de la région, en particulier la nation palestinienne."

Compte tenu de la situation actuelle, il a assuré au peuple perse qu'il n'y avait pas à s'inquiéter et promet de ne pas laisser triompher Trump dans la «guerre psychologique» qu'il a menée contre l'Iran. "Le peuple iranien sera plus déterminé et plus uni dès ce soir", a-t-il averti.
 
"Je regrette que le peuple américain (...) soit pris entre des dirigeants qui ne respectent pas leur dignité et je suis heureux que quelqu'un de si bouleversé ait quitté l'accord nucléaire", dit-il.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Arba'een
Mourining of Imam Hossein