Les Gardiens de la Révolution: nul besoin d’intervenir dans les événements car la situation est sous contrôle

Les Gardiens de la Révolution: nul besoin d’intervenir dans les événements car la situation est sous contrôle

Un porte-parole des Gardiens de la révolution iranienne, Ramadan Charif a affirmé que « la situation à Téhéran et dans le reste des autres villes iraniennes est sous contrôle, et donc nul besoin d’intervenir dans les événements récents » selon la chaine satellitaire iranienne alMayadeen.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Il a indiqué que « les forces de police et de sécurité font bien leur travail » soulignant que « certaines villes iraniennes ont demandé l’aide des forces Basidj ». 

À son tour, l’adjoint du commandant de la base Tharaallah des Gardiens de la Révolution, le général Ismail Kothari a assuré que « le nombre de participants aux manifestations à Téhéran hier a dégringolé dans une large mesure ».

Il a noté que « le calme était revenu au centre de la capitale durant une courte période de temps », ajoutant que « le rôle des Gardiens de la Révolution à Téhéran était limité à surveiller la situation ».

Pour sa part, le président du tribunal de la révolution islamique à Téhéran a affirmé que » l’ennemi cherche à saboter la stabilité du pays en infiltrant des agents à l’interieur du pays » ajoutant que » tous ceux qui ont été arrêtés seront jugés pour avoir menacé directement la sécurité nationale du pays et pour avoir détruit les biens publics ». Il a indiqué que » nous n’allons pas traité les détenus comme des gens qui ont revendiqué des droits mais comme des gens qui visent essentiellement le régime ».

Et de poursuivre : »plus les émeutes se prolongent et plus les sanctions vont se renforcer contre ceux qui sont impliqués. A ce titre, tous ceux qui ont été arrêtés aprés le troisième jour des émeutes seront sévérement punis ».

Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur iranien a tenu une réunion, ce Mardi, avec des responsables de différents partis sous le titre de « Comité de dialogue politique » pour discuter des développements récents. La réunion a souligné « la nécessité de se pencher sérieusement sur le réglement des problèmes économiques et sociaux et de supprimer les différences et la discrimination ». La réunion a appelé « à traiter les événements récents sous le titre de l’insatisfaction populaire sur le plan économique et aussi de faire face à la subversion et au chaos ».

Pour sa part, l’adjoint à la sécurité et à la police du ministère de l’Intérieur, Hussein Zhoulfiqar a affirmé qu’ « au cours des trois derniers jours, 450 personnes ont été arrêtées à Téhéran. Actuellement, la situation est calme dans la plupart des régions du pays » soulignant qu' »avec la coopération du peuple et des autorités compétentes, l’instabilité dans certaines régions prendra bientôt fin ».

Le premier assistant du président iranien Yitzhak Jahangiri a déclaré que « l’amélioration de la situation passe par des réformes progressives avec la participation de tous »

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Iran à 40 ans de révolution
پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016