"Les ennemis savent qu'ils ne peuvent pas gagner l'Iran en guerre directe"

Un officier supérieur de l'armée iranienne a déclaré que les ennemis sont conscients de la puissance militaire de l'Iran et craignent par conséquent d'affronter directement le pays persan.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "Les ennemis sont parvenus à la conclusion qu'ils ne devraient pas lancer de guerre directe contre la République islamique d'Iran parce qu'ils ne peuvent pas gagner la bataille", a déclaré mercredi le brigadier général Abolfazl Shekarchi, principal porte-parole des Forces armées iraniennes.

Shekarchi a tenu ces propos lors d'une cérémonie organisée dans la ville d'Ahvaz (sud-ouest) pour commémorer les martyrs de l'attaque terroriste perpétrée dans cette ville le 22 septembre, faisant 24 morts et une soixantaine de blessés, dont des enfants, des femmes et des reporters.

Les ennemis, a ajouté l'armée iranienne, par le biais d'une fausse propagande ont généré le chaos et l'insécurité dans les pays islamiques d'Asie occidentale. Il a également dénoncé le rôle destructeur des régimes d'Israël, de l'Arabie saoudite et de Bahreïn, qui soutiennent les groupes terroristes dans la région.

"Les incidents terroristes actuels" ne sont plus un problème étrange dans le monde musulman, car ces actes de terreur sont une pensée wahhabite, a déclaré le porte-parole de l'armée iranienne.
 
Le groupe terroriste Al-Ahvaziya a d'abord revendiqué la responsabilité de l'attaque meurtrière à Ahvaz, mais quelques heures plus tard, le groupe extrémiste Takfiri, l'EIIL (Daesh, en arabe) a reconnu l'auteur de cet attentat.

Le chef de la révolution islamique iranienne, l'ayatollah Seyed Ali Khamenei, a immédiatement ordonné aux services de renseignement du pays d'identifier rapidement les responsables et a promis de punir sévèrement les responsables de l'attaque.
 
Une semaine plus tard, la division aérospatiale du Corps de gardiens de la révolution islamique (CGRI) a attaqué avec des missiles balistiques le siège des auteurs intellectuels de l'attaque en Syrie, faisant plusieurs morts.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

haj 2018
We are All Zakzaky