La France soutient l'accord nucléaire contre la rhétorique anti-iranienne des Etats-Unis

La France soutient l'accord nucléaire contre la rhétorique anti-iranienne des Etats-Unis

La France a réitéré son engagement à l'accord nucléaire signé en 2015 par l'Iran et le groupe 5 + 1 (USA, UK, France, Russie et Chine, plus l'Allemagne), a déclaré qu'il continuera à soutenir sa mise en œuvre complète et que continuera à dialoguer avec ses partenaires en Europe et aux États-Unis à cet égard.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le ministère français des Affaires étrangères a assuré lundi que la position de son pays reste inchangée par rapport au pacte nucléaire iranien. "La position de la France sur l'accord nucléaire est connue. Comme l'a dit le Président de la République (Emmanuel Macron), nous réaffirmons notre engagement total en faveur du Plan d'Action Conjoint (nom officiel du pacte) et de son application scrupuleuse », peut-on lire dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

La note, tout en répétant les inquiétudes de Paris sur le programme de missiles de l'Iran et le rôle du pays perse dans la région du Moyen-Orient, ajoute que la France, en tant que signataire de l'accord, est déterminée à la maintenir.

En outre, il souligne que la France continuera à "dialoguer avec ses partenaires européens et avec les Etats-Unis sur le pacte".

Le pays français est resté aux côtés de l'Iran face à la rhétorique anti-iranienne du président américain Donald Trump, qui en janvier a menacé l'Europe de se retirer de l'accord, si elle ne l'aidait pas à "corriger ses défauts".

L'agence de presse britannique Reuters a rapporté dimanche que les Etats-Unis visent à convaincre ses alliés européens (le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne) d'améliorer l'accord nucléaire avec l'Iran, en échange du maintien de l'accord par Trump en prolongeant la suspension des sanctions anti-iraniennes en mai.

"Nous demandons l'engagement (de l'Europe) que nous travaillions ensemble pour rechercher un accord supplémentaire ou de suivi qui aborde entre autres le développement ou l'essai des missiles à longue portée de l'Iran, et assure de fortes inspections de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique. Les installations atomiques de l'Iran) ", a rapporté Reuters, citant un câble du Département d'Etat américain.

La Russie, l'un des signataires de l'accord qui a toujours préconisé sa préservation, a critiqué les Etats-Unis. pour son attitude envers l'accord, et a averti que les déclarations de Trump signifient "un chantage" au bloc européen.

L'Iran, pour sa part, a demandé aux pays européens de ne pas faire de concessions à Trump sur des questions sans rapport avec l'accord nucléaire afin de préserver cette réussite diplomatique, et a averti qu'il n'accepterait aucun changement dans ce pacte multilatéral.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
Iran à 40 ans de révolution