La France annule son accord avec l’Iran

La France annule son accord avec l’Iran

L’accord, signé par le groupe français Bouygues et la partie iranienne, pour construire et exploiter un nouveau terminal dans l'aéroport Imam Khomeini de Téhéran, a été annulé, selon le porte-parole du groupe français.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Cité par l’agence de presse Reuters, le porte-parole de Bouygues a déclaré vendredi 5 mai que le protocole d’accord (MoU), signé en janvier 2016, avait été annulé.

Selon le magazine français La Lettre de L'Expansion, le projet a été annulé parce que le groupe français avait du mal à le financer auprès des banques internationales, préoccupées par une partie des sanctions anti-iraniennes des États-Unis qui persistent toujours.  

    « Le MoU n’est plus valide mais des négociations sont en cours avec les autorités iraniennes », a ajouté le porte-parole de Bouygues.

Le groupe français ADP avait renoncé, en février, à sa participation à ce contrat, disant que les conditions n'étaient pas réunies.

L’autre groupe français, Vinci, avait signé en janvier 2016, un protocole d'accord pour l'extension des aéroports de Machhad et Ispahan. Les discussions à ce sujet sont en cours.

L’Iran se présente comme un marché à haut potentiel pour les groupes de construction internationaux.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016
We are All Zakzaky