France : une plainte après les tags islamophobes à Orléans

  • News Code : 854894
  • Source : La République du Centre
Brief

Olivier Carré, maire, Dominique Tripet, élue communiste et des représentants musulmans s’insurgent contre les graffitis apparus en ville, jeudi.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le nom de Mahomet inscrit au centre d’un cochon, celui d’Allah associé à des propos à connotation sexuelle...

Jeudi, des graffitis islamophobes et provocateurs ont été vus sur des murs d’Orléans, avenue de Paris, rue du Faubourg-Bannier et sur un mur de Place d’Arc. Vendredi, ils étaient effacés. Olivier Carré, président de la Métropole et maire de la ville, confirme que trois dessins ont été recensés et qu’une plainte a été déposée.

La conseillère municipale orléanaise PCF-FDG Dominique Tripet a été la première à réagir de façon officielle en interpellant Olivier Carré. L’élue a d’ailleurs publié, sur sa page Facebook, la lettre adressée au premier magistrat au sujet de ces « tags orduriers et insultants qui "fleurissent” actuellement en divers endroits de notre ville et qui visent à offenser les musulmans ».

« Nous avons le devoir d’intervenir. Il faut interpeller la société sur ce qui se passe, sur cette islamophobie et ce fascisme rampant. Il y va de la cohésion de notre pays », partage Dominique Tripet, qui se dit certaine de l’intransigeance d’Orléans sur ce sujet.

Une réaction : c’est justement ce qu’attend Julien Péron, représentant local du Comité contre l’islamophobie en France (CCIF), face à cette « agression » qui suscite une « profonde colère ». Un communiqué du CCIF, de l’Union des associations musulmanes de l’Orléanais et de la Confédération islamique du Millî Görüs (communauté turque) est en préparation.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mourining of Imam Hossein
پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016