Paris, Londres et Berlin restent engagés dans le pacte nucléaire

Paris, Londres et Berlin restent engagés dans le pacte nucléaire

La France, le Royaume-Uni et l'Allemagne ont publié mardi une déclaration conjointe dans laquelle ils critiquent la décision des Etats-Unis d'abandonner l'accord nucléaire avec l'Iran et expriment leur soutien à cet accord signé par le Groupe 5 + 1 et Téhéran.

"Nous rappelons que l'accord a été approuvé à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) dans la résolution 2231", a déclaré le président de la France, Emmanuel Macron, dans une déclaration commune le premier ministre du Royaume-Uni, Theresa May, et la chancelière d'Allemagne, Angela Merkel.

La note arrive peu de temps après que le président américain Donald Trump a annoncé le retrait de son pays du pacte nucléaire, connu internationalement sous le nom de Plan d'Action Complet Conjoint (PAGC), alléguant le non-respect par le pays Persan de ses engagements au pacte.

Cependant, Paris, Londres et Berlin ont rejeté les accusations anti-iraniennes de Trump dans son communiqué, faisant référence au fait que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a systématiquement confirmé que Téhéran avait respecté les restrictions imposées par l'accord.

De même, les trois pays européens ont promis de "rester partie de l'accord nucléaire" et d'œuvrer pour "la poursuite des bénéfices économiques pour le peuple iranien liés au pacte".

Dans la même ligne, ils ont insisté sur le fait que l'Iran peut continuer à bénéficier d'un allégement des sanctions et ont demandé aux autres signataires du pacte, à savoir la Chine et la Russie, de "maintenir leur engagement à sa pleine mise en œuvre" et "agir avec de responsabilité ".

Dans la même ligne, ils ont insisté sur le fait que l'Iran peut continuer à bénéficier d'un allégement des sanctions et ont demandé aux autres signataires du pacte, à savoir la Chine et la Russie, de "maintenir leur engagement à sa pleine mise en œuvre" et "agir avec de responsabilité ".

En Russie, en revanche, ils se sont déclarés "profondément déçus" par la décision de Trump, ainsi que par la réintégration des sanctions contre le pays perse, tandis que l'Iran continue de respecter les engagements signés dans l'accord nucléaire.

La fidélité au pacte, un prétexte que Trump a utilisé, a été une partie fondamentale du message du président iranien Hasan Rohani, en réaction au discours du président américain.

"Ils (les Etats-Unis) n'ont jamais respecté les engagements qu'ils ont pris lors de la signature de l'accord nucléaire, malgré tout (...) le peuple et le gouvernement de l'Iran restent attachés à leurs obligations. Aujourd'hui, nous avons vu quel pays ne respecte pas ses engagements ", a déclaré Rohani.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
Iran à 40 ans de révolution