Les Britanniques disent non à une action militaire du Royaume-Uni en Syrie

Les Britanniques disent non à une action militaire du Royaume-Uni en Syrie

Le retour de la guerre froide semble de plus en plus imminent alors que les tensions entre la Russie et les États-Unis et leurs alliés autour de la Syrie s'aggravent. Les manifestants ont paralysé le centre de Londres aux portes du bureau du Premier ministre Theresa May pour porter un message: non à la guerre en Syrie.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Ceux qui s'opposent à l'action de guerre assurent que le danger est imminent et que les ramifications peuvent être catastrophiques.
 
Alors que les tensions entre la Russie et l'Occident se développent, l'appel n'est pas d'initier une action militaire avant d'avoir des preuves irréfutables de l'attaque chimique présumée en Syrie. L'argument est que plus de bombes, plus de guerre ne sauvera pas des vies mais créera plus de victimes.

Emma Dent-Coad, parlementaire travailliste, a conduit la délégation à remettre une lettre signée par des parlementaires, des militants, des célébrités et des dirigeants syndicaux exprimant une forte opposition à toute action de guerre du Royaume-Uni.

La pression contre le gouvernement de mai devrait augmenter dans les prochains jours, de sorte que la décision d'une éventuelle guerre en Syrie sera entre les mains du Parlement. Par ailleurs, des représentants de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) arriveront samedi dans la région de Gutta Oriental, près de Damas, à la recherche de preuves.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mourining of Imam Hossein
haj 2018