Corbyn seconde pour enquêter sur l'islamophobie dans le parti conservateur

Corbyn seconde pour enquêter sur l'islamophobie dans le parti conservateur

Le chef du Parti travailliste britannique (PL), Jeremy Corbyn, soutient les enquêtes sur les cas d'islamophobie enregistrés au sein du parti conservateur au pouvoir.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Corbyn a soutenu une lettre ouverte envoyée au président du Parti conservateur du Royaume-Uni, Brandon Lewis, par le British Muslim Council (MCB, pour son acronyme en anglais), qui, après la publication d'une série de tweets offensifs par certains tories, des mesures sont demandées pour éviter ce phénomène. Le ministère de l'Intérieur a toutefois refusé de soutenir le dirigeant travailliste et de demander des enquêtes à ce sujet.

Lors d'une visite à la mosquée Al-Manaar à Londres, la capitale britannique, lundi soir, M. Corbyn a souligné la nécessité d'ouvrir une enquête sur l'islamophobie.
 
"L'islamophobie (...) en plus de toute forme de racisme n'a pas sa place dans notre société ou dans l'un de nos partis politiques", a-t-il déclaré.

Corbyn a demandé à profiter du mois sacré du Ramadan (mois de jeûne) pour éradiquer l'islamophobie de la société britannique.

Le 31 mai, le secrétaire général du MCB, Harun Khan, a demandé dans la lettre au Parti conservateur au pouvoir de lancer une enquête interne pour identifier et éradiquer les cas d'islamophobie. De même, il a regretté que les exemples de comportement antimusulman parmi les députés et les membres de la formation aient été en avril "un événement plus qu'hebdomadaire".

Dans la lettre, le MCB, auquel sont affiliées quelque 500 organisations islamiques, demande également aux conservateurs «d'adopter un programme de formation contre l'islamophobie» et de «réaffirmer leur engagement à éradiquer l'intolérance».

Ces dernières années, tant la communauté musulmane que les activistes britanniques ont mis en garde contre la montée de l'islamophobie dans la société et blâmé le gouvernement de Londres pour leurs politiques, car, à leur avis, ils favorisent ce type de comportement en ne s'occupant pas de sujet sérieux ou punir de manière appropriée les responsables de tels actes.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
We are All Zakzaky