Ben Salmane, pas le bienvenu à Londres

Ben Salmane, pas le bienvenu à Londres

Au seuil de la visite du prince héritier saoudien au Royaume-Uni, Londres, la capitale du pays, a été le théâtre de protestations organisées par les militants des droits de l’homme contre cette visite, mais aussi et surtout, pour condamner les crimes commis par Riyad contre les civils yéménites en utilisant des armes britanniques.

À pied ou à bord de voitures, des centaines de protestataires ont investi les rues de Londres pour condamner la visite de Mohammed ben Salmane dans leur pays, a écrit ce mardi 6 mars le site d’information Mashregh News.

Les manifestants londoniens brandissaient des écriteaux condamnant les crimes du gouvernement saoudien et la vente d’équipements militaires à ce régime.

Par ailleurs, la ministre des Affaires étrangères du cabinet fantôme du Royaume-Uni, Emily Thornberry, a reproché à Londres d’avoir fourni une énorme quantité d’armes à l’Arabie saoudite, armes qui ont été utilisées dans la guerre contre le Yémen.

À ce sujet, le site d’information Middle East Eye a publié un rapport spécial selon lequel le gouvernement britannique a émis, depuis le déclenchement en 2015 de l’agression saoudienne contre le peuple yéménite, l’autorisation de vendre à l’Arabie saoudite des équipements militaires pour une valeur totale d’environ 6,4 milliards d’armes. Les pièces détachées des avions de combat saoudiens qui bombardent les villes et villages yéménites font partie des articles prévus dans ces contrats militaires.

Emily Thornberry estime également que le gouvernement britannique doit évoquer la question de la guerre yéménite lors d’entretiens avec le prince héritier saoudien à Londres.

Les organismes de défense des droits de l’homme et les militants contre le commerce d’armes ont également appelé à des manifestations demain, mercredi 7 mars, devant le siège du gouvernement à Londres. Mohammed ben Salmane est attendu demain à Londres.
................
300


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

haj 2018
We are All Zakzaky