Yémen: les manifestations contre la mauvaise situation économique paralysent Aden

Yémen: les manifestations contre la mauvaise situation économique paralysent Aden

Les villes du sud du Yémen ont été depuis plusieurs jours le théâtre de désobéissances civiques en signe de protestation contre la mauvaise situation économique et la baisse de la valeur de la monnaie nationale.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La ville yéménite d’Aden, qui a été choisie en 2015 par le président démissionnaire en fuite Abd Rabbo Mansour Hadi comme la capitale du Yémen, est depuis plusieurs jours la scène de désobéissances civiques et de manifestations massives contre la hausse des prix et la dévalorisation de la monnaie yéménite.

Des centaines d’habitants en colère ont organisé des manifestations contre la vie chère. Ils ont bloqué les routes principales, paralysant la vie quotidienne à Aden et dans les villes voisines.

Bien que Mansour Hadi, qui vit en exil dans la capitale saoudienne Riyad depuis 2015, ait promis une augmentation des salaires des fonctionnaires, les manifestations continuent à Aden.

L’augmentation des salaires et les autres mesures décrétées par le gouvernement démissionnaire de Hadi n’ont pas calmé les manifestants en colère à Aden et dans les autres provinces contrôlées par le gouvernement démissionnaire et la coalition de Riyad.

Au moins un Yéménite a été tué le dimanche 2 septembre après qu’un grand nombre de manifestants sont descendus dans la rue contre la mauvaise gestion économique.

Les manifestations se sont intensifiées lundi après la grève générale de la veille.

Le riyal yéménite a connu une chute accélérée ces derniers jours après plus de trois ans d’agression de la coalition saoudo-américaine contre le pays le plus pauvre de la péninsule arabique.

Sur les marchés en plein air d’Aden, où le gouvernement de Hadi soutenu par les Saoudiens est officiellement basé, le dollar américain s’échange contre 623 riyals yéménites, contre 215 riyals avant la guerre.

La guerre lancée en mars 2015 par l’Arabie saoudite et ses alliés contre son voisin du sud a entraîné la pire crise humanitaire au monde.

Quelque 15 000 Yéménites ont été tués et des milliers d’autres blessés depuis le début de l’agression menée par l’Arabie saoudite.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

haj 2018
We are All Zakzaky