Missiles du Hezbollah : les mensonges de Netanyahu

Missiles du Hezbollah : les mensonges de Netanyahu

Par de fausses allégations sur la puissance balistique du Hezbollah, le régime d’Israël cherche à aggraver le litige entre les États-Unis et l’Iran et à ternir l’image des alliés de ce dernier.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Dans une note intitulée « Les missiles du Hezbollah dévoilés par Israël », le site d’information libanais El-Nashra affirme que le tapage provoqué par le Premier ministre israélien depuis son passage à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU est un piège tendu au gouvernement libanais. Benjamin Netanyahu avait prétendu que le mouvement de résistance libanais possédait des entrepôts de missiles à proximité de l’aéroport de Beyrouth.

Premièrement, en créant une atmosphère de peur et en évoquant de jour en jour une guerre contre le Liban qui ne risque pas de se concrétiser, Israël veut affecter le secteur touristique du pays, mettre des bâtons dans les roues de son économie et dresser l’opinion publique contre le Hezbollah.

Deuxièmement, un tapage médiatique engendre forcément la réaction de la partie visée, c’est-à-dire le gouvernement et le Hezbollah libanais. Tel-Aviv veut affecter les aides militaires des États-Unis à l’armée libanaise et se servir du lien étroit qui existe entre Beyrouth et le Hezbollah pour justifier une intervention armée.

Troisièmement, si le régime israélien envisageait réellement de lancer une autre guerre contre le Liban, la confidentialité militaire oblige, tous les renseignements sur les bases secrètes du Hezbollah, dont celle que Netanyahu dit être située près de l’aéroport de Beyrouth, n’auraient pas dû être divulgués avant le déclenchement d’un conflit.

Or, aucun des objectifs précités n’a été atteint, rappelle le site. Israël n’a pas réellement l’intention de frapper le Liban et il n’existe aucun entrepôt du Hezbollah près de l’aéroport de Beyrouth.

Le discours de Netanyahu à New York insinuait que des frappes allaient bientôt prendre pour cible les centres et les installations vitales de Beyrouth et de sa banlieue, sans que rien ne puisse les empêcher. Il s’agit, avant tout, d’aplanir le terrain avec une guerre psychologique, d’instaurer la peur dans les esprits et de détériorer les relations entre le Hezbollah et le gouvernement libanais.

En somme, aucune guerre, aucune attaque ciblée ne menace le Liban de la part d’Israël, conclut El-Nashra, car les allégations du régime sioniste sont infondées et s’inscrivent dans le cadre d’une campagne médiatique anodine.

Assurément, Israël n’a pas connaissance du lieu où sont stockés les missiles du Hezbollah, bien qu’il en parle souvent. En toile de fond, il y a la rancune d’Israël et des États-Unis contre l’Iran et ses alliés dans la région.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

haj 2018
We are All Zakzaky